Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Prolifération du moustique tigre en Île-de-France

Question écrite de M. Christian Cambon - Affaires sociales et santé

Question de M. Christian Cambon,

Diffusée le 15 juin 2016

M. Christian Cambon attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les mesures préventives pour lutter contre la prolifération du moustique tigre en Île-de-France.

Originaire d'Asie, le moustique tigre est reconnaissable à sa coloration noire et blanche. Arrivé en France par le sud du pays en 2004, sa présence s'est accentuée sur l'ensemble du territoire national. La surveillance estivale du moustique tigre a commencé le premier mai 2016 en France métropolitaine.

Cet insecte agressif est capable de véhiculer de graves maladies telles que la dengue, le chikungunya ou encore le zika.

En Île-de-France, le département du Val-de-Marne est classé au niveau 1 du plan de lutte nationale depuis le mois de novembre 2015. Autrement dit, le moustique tigre peut constituer un risque sanitaire pour les habitants. Il y a un an, la ville de Créteil a été envahie par ce moustique.

Les récentes inondations en Île-de-France pourraient provoquer la recrudescence de ces insectes dans plusieurs communes. Aussi, au regard de la situation, il souhaite savoir quels dispositifs entend prendre le Gouvernement pour se prémunir de la prolifération du moustique-tigre.

Réponse - Affaires sociales et santé

Diffusée le 25 janvier 2017

La surveillance humaine des arboviroses et la lutte anti vectorielle, communément appelée « LAV », s'appuient sur le dispositif législatif mis en place en 2004 par la loi n°  2004-809 relative aux libertés et responsabilités locales, notamment à travers une modification de la loi n°  64-1246 du 16 décembre 1964 relative à la lutte contre les moustiques.

Cette loi de 1964, initialement destinée à la lutte contre les nuisances liées aux proliférations de moustiques dans des zones à intérêt touristique, a vu, en 2004, son champ élargi à la lutte contre les moustiques en lien avec le développement ou le risque de développement de maladies humaines. Pour les 66 départements de métropole encore indemnes de la présence du moustique vecteur Aedes albopictus début 2016, la direction générale de la santé a mis en place une surveillance réalisée par des opérateurs publics de démoustication ainsi qu'un système de veille citoyenne permettant aux particuliers de signaler la présence possible du moustique vecteur sur un portail Internet (signalement-moustique.fr).

La détection précoce et l'intervention rapide des opérateurs publics de démoustication est à ce jour le seul moyen permettant de retarder la progression du secteur colonisé par Aedes albopictus. Le système de surveillance et la veille citoyenne ont aujourd'hui fait leurs preuves, permettant en 2016 par des interventions ciblées d'empêcher l'installation du moustique tigre dans dix nouveaux départements.

Malheureusement pour trois autres départements, malgré ces interventions, le moustique vecteur s'est installé de manière irréversible et l'inscription de ces départements par arrêté interministériel sur la liste des départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population est en cours.

Questions similaires

Déposée le 20 juillet 2016 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 8 octobre 2018 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 25 février 2015 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 18 février 2015 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 20 novembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 10 juin 2015 à 22h00
Similarité de la question: 27% Similarité de la réponse: 75%