Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Publication du décret d'application de l'article 2 de la loi n° 2011-525 du 17 mai 2011 concernant l'augmentation anormale du volume d'eau consommé par l'occupant d'un local d'habitation

Question écrite de M. Michel Billout - Intérieur

Question de M. Michel Billout,

Diffusée le 19 décembre 2007

M. Michel Billout attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur l'article 2 de la loi n° 2011-525 du 17 mai 2011 de simplification et d'amélioration de la qualité du droit. Cet article complète le III de l'article L. 2224-12-4 du code général des collectivités territoriales. Il est inséré un III bis qui précise que « dès que le service d'eau potable constate une augmentation anormale du volume d'eau consommé par l'occupant d'un local d'habitation susceptible d'être causée par la fuite d'une canalisation, il en informe sans délai l'abonné ».

En outre, la loi précise que « l'abonné n'est pas tenu au paiement de la part de la consommation excédant le double de la consommation moyenne s'il présente au service d'eau potable, dans le délai d'un mois à compter de l'information prévue au premier alinéa du présent III bis, une attestation d'une entreprise de plomberie indiquant qu'il a fait procéder à la réparation d'une fuite sur ses canalisations ».

Un décret en Conseil d'État doit préciser les modalités d'application du III bis.

Celui-ci étant à ce jour toujours en attente de publication, de nombreux particuliers, confrontés à cette situation de surconsommation, ne peuvent bénéficier de l'application de cette disposition.

Il lui demande donc de lui indiquer sous quel délai ce décret d'application sera publié.

Réponse - Écologie, développement durable et énergie

Diffusée le 19 décembre 2011

Conformément à la loi n° 2011-525 du 17 mai 2011 sur le plafonnement du montant des factures d'eau des abonnés dues à des fuites d'eau après compteur, un décret en Conseil d'État est nécessaire pour permettre l'entrée en vigueur de cette disposition. Le décret n° 2012-1078 du 24 septembre 2012 relatif à la facturation en cas de fuites sur les canalisations d'eau potable après compteur est paru au Journal officiel du 26 septembre 2012.

Il précise les délais et les obligations d'information des abonnés ainsi que les implications sur les obligations respectives de la collectivité et du comptable sur le recouvrement les factures correspondantes.

Questions similaires

Déposée le 19 novembre 2011 à 23h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 50%
Déposée le 16 mai 2018 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 51%
Déposée le 17 mars 2021 à 23h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 60%
Déposée le 19 décembre 2010 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 70%
Déposée le 19 décembre 2008 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 100%