Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Raccordement d'un particulier à un réseau d'assainissement collectif

Question écrite de M. Jean Louis Masson - Écologie

Question de M. Jean Louis Masson,

Diffusée le 19 septembre 2001

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire sur le cas d'une personne dont la maison n'est pas raccordée à un réseau d'assainissement collectif. Dans la mesure où la maison est située à environ 100 mètres du réseau collectif, il souhaiterait savoir si la personne concernée est tenue de payer la redevance d'assainissement.

En cas de contestation avec la commune, il souhaiterait également connaître quelle est la juridiction dont relève l'éventuel contentieux. Par ailleurs, il souhaiterait aussi savoir si cette personne peut être obligée de participer au financement du service public d'assainissement non collectif (SPANC).

Si oui, il souhaiterait savoir dans quelles conditions et selon quelles modalités le maire peut l'assujettir à une redevance au profit du SPANC.

Réponse - Écologie

Diffusée le 19 octobre 2003

En présence d'un immeuble techniquement non raccordable, l'assujettissement à la redevance d'assainissement collectif doit être écarté dès qu'il n'existe pas de service rendu. Si un immeuble n'est pas raccordé au réseau public de collecte, il doit être muni, conformément au dernier alinéa de l'article L. 1331-1 du code de la santé publique, d'une installation d'assainissement non collectif.

Une redevance d'assainissement non collectif sera exigible dès la mise en place d'un service public d'assainissement non collectif. En effet, l'article L. 2224-8 du code général des collectivités territoriales (CGCT) prévoit que les communes prennent obligatoirement en charge les dépenses de contrôle des systèmes d'assainissement non collectif, et peuvent, si elles le souhaitent, prendre en charge les dépenses d'entretien de ces mêmes systèmes.

Ainsi, lorsqu'il existe un service public d'assainissement non collectif, ces contrôles et prestations d'entretien sont assurés en contrepartie du paiement de la redevance d'assainissement non collectif, telle que définie par l'article R. 2224-19-5 du CGCT. En cas de litige, les juridictions judiciaires sont compétentes car, s'agissant d'un service public industriel et commercial, les litiges nés des rapports entre un tel service et ses usagers, étant des rapports de droit privé, relèvent de la compétence des juridictions judiciaires.

Questions similaires

Déposée le 19 mai 2006 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 19 septembre 2004 à 22h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 6 juillet 2022 à 22h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 59%
Déposée le 19 janvier 2009 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 76%
Déposée le 19 septembre 2010 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 54%
Déposée le 1 avril 2019 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 0%