Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Raccordement aux réseaux divers d'une habitation construite sans autorisation

Question écrite de M. Jean Louis Masson - Intérieur

Question de M. Jean Louis Masson,

Diffusée le 23 septembre 2015

M. Jean Louis Masson rappelle à M. le ministre de l'intérieur les termes de sa question n°16256 posée le 14/05/2015 sous le titre : " Raccordement aux réseaux divers d'une habitation construite sans autorisation ", qui n'a pas obtenu de réponse à ce jour. Il s'étonne tout particulièrement de ce retard important et il souhaiterait qu'il lui indique les raisons d'une telle carence.

Réponse - Intérieur

Diffusée le 6 juillet 2016

L'article L. 111-6 du code de l'urbanisme prévoit que « les bâtiments, locaux ou installations soumis aux dispositions des articles L. 421-1 à L. 421-4 ou L. 510-1, ne peuvent, nonobstant toutes clauses contraires des cahiers des charges de concession, d'affermage ou de régie intéressée, être raccordés définitivement aux réseaux d'électricité, d'eau, de gaz ou de téléphone si leur construction ou leur transformation n'a pas été, selon le cas, autorisée ou agréée en vertu des articles précités ».

Cet article pose ainsi l'interdiction de brancher, de façon définitive, aux réseaux d'électricité, de gaz ou d'eau, une construction édifiée sans permis de construire ou sans déclaration préalable. Néanmoins, le juge administratif prend désormais en considération les conséquences du refus de branchement sur le respect de la vie privée et familiale des requérants, en application des stipulations de l'article 8 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Dans sa décision n°  323250 du 15 décembre 2010, le Conseil d'État précise en effet qu'il appartient ainsi, dans chaque cas, à l'administration de s'assurer que l'ingérence dans la vie privée des intéressés qui découle d'un refus de raccordement est, compte tenu de l'ensemble des données de l'espèce, proportionnée au but légitime poursuivi que constituent le respect des règles d'urbanisme et de sécurité ainsi que la protection de l'environnement.

Questions similaires

Déposée le 13 mai 2015 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 18 novembre 2020 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 1 juillet 2020 à 22h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 19 octobre 2012 à 22h00
Similarité de la question: 81% Similarité de la réponse: 55%
Déposée le 19 octobre 2003 à 22h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 77%
Déposée le 19 septembre 2009 à 22h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 55%