Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Rapatriement en France de personnes blessées dans la bande de Gaza

Question orale sans débat de Mme Raymonde Poncet Monge - Europe et affaires étrangères

Question de Mme Raymonde Poncet Monge,

Diffusée le 29 novembre 2023

Mme Raymonde Poncet Monge attire l'attention de Mme la ministre de l'Europe et des affaires étrangères au sujet du rapatriement en France de Palestiniennes et Palestiniens blessés dans la bande de Gaza.

Le système de santé de la bande de Gaza est confronté à un effondrement total, et ce, dans un contexte où les autorités locales à Gaza font état de plus de 14 000 morts et de 33 000 blessés. Selon Médecins sans Frontières, « de nombreux hôpitaux sont hors service et ceux qui parviennent encore à délivrer des soins le font avec une grande difficulté et un accès aux fournitures médicales extrêmement restreint.

Les amputations et les opérations chirurgicales sont effectuées sans anesthésie appropriée. ». Depuis des semaines, les attaques contre les hôpitaux, les ambulances et le personnel de santé sont devenues systématiques. En date du 22 novembre, selon l'organisation mondiale de la santé (OMS), 178 attaques ont été commises sur des structures de santé, conduisant au décès de plusieurs centaines de personnes.

Les Nations unies ont réalisé l'évacuation des derniers blessés et malades du complexe hospitalier d'Al-Shifa, qui était le plus important et le mieux équipé de Gaza - et qui est devenu, selon l'OMS, une « zone de mort » - vers un hôpital indonésien, « lui-même débordé et à peine fonctionnel » et qui a subi une frappe meurtrière le 20 novembre 2023.

D'après Médecins sans Frontières, « désormais, dans le nord de la bande de Gaza, seuls deux petits hôpitaux sont encore partiellement fonctionnels et reçoivent des patients, tandis que les 22 autres structures de santé sont hors de service ».

Le 19 novembre 2023, le Président de la République a annoncé : « Concernant le déploiement de moyens médicalisés en mer, le porte-hélicoptères amphibie Dixmude appareillera en début de semaine pour arriver en Égypte dans les prochains jours. Il est configuré pour du soutien hospitalier avec une capacité de 40 lits.

Ce navire a pour vocation de traiter les cas les plus graves et permettre la prise en compte de civils blessés afin de les faire soigner dans les hôpitaux alentours, si nécessaire ». Il a également annoncé que « Concernant les enfants blessés ou malades de Gaza qui ont besoin de soins urgents, la France mobilise tous les moyens à sa disposition, notamment aériens, pour qu'ils puissent être soignés en France, si cela est utile et nécessaire, où des dispositions sont prises pour recevoir jusqu'à 50 patients dans nos établissements hospitaliers ».

Selon le fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), la bande de Gaza est aujourd'hui l'endroit le plus dangereux au monde pour un enfant. Plus de 5 300 enfants palestiniens auraient été tués en seulement 46 jours, soit plus de 115 par jour, chaque jour, durant des semaines.

Le 22 novembre 2023, le secrétaire général de l'organisation des Nations unies a salué l'accord conclu entre Israël et le Hamas. Son porte-parole adjoint a déclaré que si « c'est une étape importante dans la bonne direction », « il faut faire beaucoup plus » et que « les Nations unies vont mobiliser toutes leurs capacités pour appuyer la mise en oeuvre de l'accord et optimiser son impact positif sur la situation humanitaire à Gaza ».

En qualité de vice-présidente de la commission des affaires sociales et de la santé du Sénat, elle lui demande quelles seront les mesures précises qui seront mises en oeuvre afin d'accueillir des Palestiniennes et Palestiniens de Gaza blessés afin d'optimiser l'impact de l'accord sur la situation humanitaire à Gaza.

Réponse de Europe et affaires étrangères

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 14 février 2024 à 23h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 3 avril 2024 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 18 mars 2024 à 23h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mai 2021 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 27 octobre 2021 à 22h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 0%