Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Réduction du déficit public

Question écrite de - Budget

Question de ,

Diffusée le 19 octobre 2007

M. Marcel Rainaud interroge M. le ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l'État sur les mesures qu'il entend mettre en œuvre pour réduire le déficit public.

Au moment où la dette publique française a crû de 46,5 milliards d'euros au premier trimestre pour atteindre 1535,5 milliards, soit 80,5 % du PIB selon les chiffres de l'Insee, le Gouvernement propose un nouveau train de mesures visant à réduire le déficit. Si celles-ci reprennent les mêmes axes que ceux déjà engagés par le Gouvernement en matière de réduction du nombre de fonctionnaires, la suppression du bouclier fiscal n'est nullement évoqué.

Au moment où l'ensemble des françaises et des français souffrent des effets de la crise économique, à travers une baisse de leur pouvoir d'achat, il serait inacceptable que le bouclier fiscal ne soit pas remis en cause.

Il lui demande de préciser la position qu'il entend adopter sur cette question, et s'il entend continuer à exonérer les personnes les plus aisées, de l'effort de solidarité imposé aux plus modestes.

Réponse - Budget

Diffusée le 19 novembre 2010

Le mécanisme du droit à restitution des impositions directes en fonction du revenu « bouclier fiscal » a été mis en place afin, d'une part, d'accroître l'attractivité fiscale de la France au sein de l'Union européenne et, d'autre part, de prévenir le caractère confiscatoire de l'impôt en mettant fin à certaines situations dans lesquelles le montant total des impositions pouvait représenter plus de la moitié, voire la totalité, du montant des revenus des contribuables.

Or, conformément aux objectifs fixés par le Président de la République, la réforme d'ensemble de la fiscalité du patrimoine, qui s'est concrétisée dans le cadre de la première loi de finances rectificative pour 2011 (n° 2011-900 du 29 juillet 2011), a mis en place une fiscalité du patrimoine plus juste, plus simple et économiquement plus pertinente, grâce à un rééquilibrage global des modalités d'imposition des hauts patrimoines.

Ainsi, en mettant fin aux risques d'imposition excessive pesant sur la détention du patrimoine par notamment une réforme profonde de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), la première loi de finances rectificative pour 2011 précitée permet de prévenir les situations de surtaxation au regard des revenus et fait disparaître les raisons qui avaient présidé à l'instauration du « bouclier fiscal ».

En toute logique, l'article 30 de la loi précitée a abrogé le dispositif du « bouclier fiscal » qui s'appliquera pour la dernière fois pour la détermination du plafonnement des impositions afférentes aux revenus réalisés en 2010.

Questions similaires

Déposée le 19 octobre 2007 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 29%
Déposée le 19 août 2009 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 28 mai 2014 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 37%
Déposée le 19 novembre 2001 à 23h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 62%
Déposée le 19 septembre 2003 à 22h00
Similarité de la question: 48% Similarité de la réponse: 59%
Déposée le 19 novembre 2005 à 23h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 77%