Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Réduction des heures supplémentaires des personnels pénitentiaires

Question écrite de - Justice

Question de ,

Diffusée le 19 octobre 2007

Mme Gisèle Printz attire l'attention de Mme la ministre d'État, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés, sur les préoccupations des personnels pénitentiaires devant la décision de leur administration de tutelle de réduire les heures supplémentaires effectuées par les agents.

En effet, l'UFAP-UNSA, première organisation syndicale pénitentiaire, dénonce cette décision prise dans un unique souci d'économie, qui implique automatiquement une diminution du nombre de postes en détention et donc, un amoindrissement de la sécurité des personnels et de la sécurité publique.

Or, le bon fonctionnement d'un établissement pénitentiaire implique une présence optimale des agents afin d'accomplir leurs missions de discipline, d'observation, de prévention et de lutte contre le suicide. Malheureusement cela ne semble pas être le cas. Elle cite en exemple le centre de détention de Toul en Meurthe-et-Moselle où il est prévu de réduire le personnel dans plusieurs miradors le week-end et la nuit, or, l'effectif y est déjà réduit le week-end afin de permettre la tenue des parloirs.

Elle lui demande donc si elle entend reconsidérer cette réduction des heures supplémentaires qui, au final, compromet le bon fonctionnement des établissements.

Réponse - Justice

Diffusée le 19 octobre 2009

Dans le cadre de la maîtrise raisonnée du budget de la direction de l'administration pénitentiaire et notamment de la croissance des heures supplémentaires effectuées par les agents, les directions interrégionales des services pénitentiaires ont procédé en avril dernier à un examen des organisations de service afin de déterminer si, dans l'intérêt même des agents et de leur santé - tout comme dans le souci de la maîtrise des dépenses - certaines d'entre elles pouvaient être optimisées afin de limiter le recours aux heures supplémentaires.

Ces nouvelles organisations de service ne sont mises en place qu'après concertation avec les organisations syndicales locales, comme il est procédé habituellement dans ce cas.

Questions similaires

Déposée le 19 juin 2008 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 32%
Déposée le 20 mai 2019 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 18 octobre 2000 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 18%
Déposée le 11 février 1998 à 23h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 26%
Déposée le 13 juillet 2022 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 60%
Déposée le 20 avril 2020 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 0%