Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Réforme des études de santé

Question orale sans débat de M. Didier Rambaud - Enseignement supérieur, recherche et innovation

Question de M. Didier Rambaud,

Diffusée le 7 avril 2021

M. Didier Rambaud attire l'attention de Mme la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation sur certains effets de la réforme des études de santé.

La réforme issue de la n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé a notamment profondément modifié l'accès aux études et la première année du parcours universitaire. On est ainsi passé de la première année commune des études de santé (PACES) au parcours d'accès spécifique à la santé (PASS).

Au-delà du changement de nom, des éléments considérés comme problématiques ont été relevés par des étudiants qui se regroupent aujourd'hui en collectifs dans de nombreuses facultés de médecine.

Si les objectifs initiaux de la réforme sont louables - on peut citer par exemple la suppression du numerus clausus, la formation de 20 % de médecins supplémentaires, l'amélioration de la qualité de vie et du bien-être des étudiants -, les modalités du concours à l'issue de cette première année semblent cristalliser les mécontentements.

Ainsi, la réforme fait que les étudiants sont passés d'un concours sans note éliminatoire à un concours avec note éliminatoire, laquelle est fixée arbitrairement par le doyen dans chaque faculté de médecine, et qui plus est sans possibilité de redoublement. Face à cette situation, beaucoup d'étudiants ont un vrai sentiment d'injustice et de rupture de l'égalité des chances entre étudiants d'universités différentes.

Ce sentiment est renforcé par le fait que certaines facultés de médecine ont purement et simplement annulé ce système de note éliminatoire.

Dans un contexte sanitaire qui rend l'apprentissage compliqué sur le plan organisationnel, social et psychologique, une charge de travail et des dates d'examens différentes en fonction des options choisies, les étudiants en PASS sont particulièrement fragilisés dans le cadre de la mise en place de cette réforme.

Beaucoup craignent de se retrouver dans une impasse en juin 2021. C'est ce qui les conduit notamment à réclamer qu'un taux d'admission à hauteur de 30 % soit généralisé sur le territoire ou encore que le redoublement soit exceptionnellement permis, pour la session 2020-2021.

Aussi, à l'heure où la crise sanitaire fait plus que jamais prendre conscience de l'importance de former de futurs médecins qui assureront la continuité des soins, il lui demande comment elle pourrait répondre aux demandes des étudiants en première année PASS.

Réponse de Enseignement supérieur, recherche et innovation

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 19 avril 2021 à 22h00
Similarité de la question: 96% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 22 février 2021 à 23h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 10 mars 2021 à 23h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 23 novembre 2022 à 23h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 1 mars 2021 à 23h00
Similarité de la question: 81% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 1 mars 2021 à 23h00
Similarité de la question: 81% Similarité de la réponse: 100%