Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Réforme des instituts universitaires de formation des maîtres

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 19 octobre 2001

Mme Michèle San Vicente-Baudrin attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur les inquiétudes des directeurs des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) quant au devenir de la formation des enseignants.

Ils contestent, en effet, le contenu du rapport issu des travaux d'un groupe de synthèse et publié le 13 novembre dernier par les ministères de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Pour les directeurs d'IUFM, les options envisagées sont néfastes pour l'école et les élèves, pour les étudiants et les universités, pour l'appareil de formation actuel et les personnels des centres de formation.

La diminution de la formation didactique, pédagogique et professionnelle, le manque d'encadrement des jeunes enseignants pendant leur première année, les stages facultatifs en établissement scolaire ne peuvent qu'entraîner de graves conséquences dans la qualité de l'enseignement prodigué. Ils demandent que trois conditions président à la mise en place d'une formation de qualité des enseignants : la définition concertée de masters professionnels construits sur l'articulation entre les enseignements universitaires adossés à la recherche et les stages en établissements scolaires ; un calendrier des concours qui place les épreuves d'admissibilité en fin de M1 ; pour les lauréats des concours, en 6ème année, une formation professionnelle en alternance (mi-temps en établissement scolaire, mi-temps en université).

Elle lui demande de bien vouloir lui faire connaître les suites qu'il entend réserver à ces demandes.

Réponse - Enseignement supérieur

Diffusée le 19 novembre 2006

La réforme des conditions de recrutement et de formation des personnels enseignants doit permettre d'améliorer la qualification des personnels, en vue de renforcer la réussite des élèves et de faciliter la mobilité au sein de l'Union européenne. Depuis la mise en oeuvre de cette réforme, les futurs enseignants bénéficient d'une formation de cinq années à l'université, sanctionnée par l'obtention d'un diplôme national de master.

Outre des éléments de préprofessionnalisation possibles dès la licence sous forme des stages de découverte, la formation initiale des enseignants se développe dans un continuum de professionnalisation sur trois années comprenant les deux années de master et la première année d'exercice en qualité de professeur stagiaire.

Les parcours de formation en première puis en seconde année de master comprennent une composante de formation professionnelle de plus en plus importante dans le cursus pour devenir majoritaire en deuxième année, permettant ainsi une préparation progressive et effective au métier d'enseignant. Les étudiants passeront ainsi le concours dotés d'une réelle connaissance de leur futur métier et d'un diplôme de master qui facilitera leur réorientation et leur mobilité dans le parcours LMD en cas d'échec au concours.

Cette préparation, fondée sur un principe d'alternance entre le milieu universitaire et le milieu professionnel, comporte des stages d'observation et de pratique accompagnée ainsi que des stages en responsabilité. Les stages d'observation permettent aux étudiants de se confronter aux situations professionnelles rencontrées par les enseignants auprès desquels ils sont placés.

Les périodes de pratique accompagnée donnent lieu à des mises en situation concrètes consistant par exemple en la préparation et en la conduite d'un cours ou d'une séquence d'enseignement. Les stages en responsabilité se traduisent par la prise en charge d'une classe. Ces stages sont offerts prioritairement aux candidats déclarés admissibles pour leur permettre de valider et finaliser leur projet professionnel.

Tous ces stages sont encadrés par des formateurs référents qui exercent auprès du stagiaire en responsabilité un rôle de conseil et de guide à son arrivée dans l'école ou l'établissement et procèdent à un suivi régulier pendant toute la durée du stage. Ils aident à l'organisation des cours et interviennent sur les questions relatives à la conduite de la classe et à la gestion de différentes situations.

Par ailleurs, les universités peuvent proposer aux non-admissibles des compléments de formation ou des stages, en liaison avec leur nouveau projet professionnel en construction. Enfin, des stages en entreprise peuvent être proposés, notamment au cours de la première année de master afin de familiariser les étudiants avec le monde économique, tout particulièrement s'ils se destinent à l'enseignement technique ou professionnel.

En ce qui concerne les nouveaux enseignants qui poursuivent leur formation dès la rentrée 2010, le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a fixé par circulaire n° 2010-037 du 25 février 2010 les principes généraux et les orientations nationales relatifs au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des lauréats des concours, qui doivent être déclinés dans chaque académie et département, ainsi que les modalités du remplacement des stagiaires en formation.

Ce dispositif global, qui a pour but de mieux accueillir et mieux former les enseignants stagiaires, prévoit l'accompagnement de ceux-ci sous la forme notamment d'un compagnonnage assuré par des enseignants expérimentés et de périodes de formation ; le volume de formation et d'accompagnement devant être équivalent à un tiers des obligations réglementaires de service.

Par ailleurs, la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale a constitué une mission d'information parlementaire sur la formation initiale et les modalités de recrutement des enseignants.

Questions similaires

Déposée le 19 octobre 2002 à 22h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 90%
Déposée le 19 août 2010 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 19 octobre 2001 à 22h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 68%
Déposée le 19 septembre 2002 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 83%
Déposée le 19 septembre 2004 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 78%
Déposée le 19 octobre 2003 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 82%