Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Réforme du statut des praticiens hospitaliers

Question écrite de - Santé et solidarités

Question de ,

Diffusée le 19 juin 2004

M. Jean-Pierre Michel appelle l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités à propos du projet de réforme du statut des praticiens hospitaliers. En effet, ces derniers sont préoccupés par leurs conditions d'affectation. Ils sont fermement opposés à une procédure d'affectation locale par des directeurs de centres hospitaliers dans la mesure où celle-ci, outre des considérations éthiques, remettrait en cause la représentation des praticiens hospitaliers au sein du Centre national de gestion.

De plus, les praticiens hospitaliers souhaitent être entendus sur leurs revendications en matière de statuts ainsi que de retraites. En conséquence, il lui demande s'il entend garantir une procédure d'affectation résultant du Centre national de gestion, condition déterminante pour garantir le service public et répondre au problème de la démographie médicale ; s'il entend aussi revaloriser les rémunérations des praticiens à temps partiel ou détachés en corrigeant les inégalités de statut et si, enfin, il envisage de rouvrir des négociations sur l'évolution de la retraite des praticiens hospitaliers.

Réponse - Santé et solidarités

Diffusée le 19 juin 2006

L'harmonisation du statut des praticiens exerçant leur activité à temps partiel dans les établissements publics de santé avec le statut des praticiens hospitaliers à temps plein a été entamée en juillet 1999 avec l'instauration d'un concours unique de recrutement des praticiens des établissements publics de santé.

Cette harmonisation statutaire s'est poursuivie dans le prolongement de la loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale qui a mis fin à la possibilité de remettre en cause les fonctions des praticiens des hôpitaux à temps partiel au terme de chaque période quinquennale d'exercice et à supprimer la possibilité de prévoir pour les praticiens à temps partiel un régime de protection sociale différent de celui des praticiens à temps plein.

Néanmoins, des différences de régime subsistent entre les statuts de praticiens hospitaliers temps plein et temps partiel, notamment concernant le montant des émoluments statutaires et l'assiette des rémunérations soumise à cotisation au régime de retraite complémentaire (IRCANTEC). Ces différences trouvent leur fondement légal dans les dispositions du 1° de l'article L. 6152-1 du code de la santé publique qui prévoit que le statut des médecins, pharmaciens et odontologistes des établissements publics de santé peut prévoir des dispositions spécifiques selon que ces praticiens consacrent tout ou partie de leur activité à ces établissements.

Il convient de signaler qu'à la suite des recours formés devant la juridiction administrative par plusieurs praticiens exerçant leur activité à temps partiel visant à faire reconnaître l'illégalité de ces différences de régime statutaire et à obtenir de la part de l'Etat l'indemnisation du préjudice qui en est résulté plusieurs jugements rendus par les tribunaux administratifs (notamment le TA de Dijon, décision du 30 juin 2005) ont rejeté la requête au motif que ces différences statutaires avaient un fondement légal.

Il n'en demeure pas moins que l'un des objectifs suivis dans le cadre de la réforme des statuts des praticiens des établissements publics de santé est d'harmoniser les statuts de praticiens hospitaliers temps plein et temps partiel. Cette orientation a d'ailleurs été inscrite dans les réflexions et actions à mener dans le cadre du relevé de décisions signé par les représentants des praticiens hospitaliers et le ministre chargé de la santé le 31 mars 2005 et a donné lieu à une concertation des organisations syndicales de praticiens hospitaliers en février-mars 2006.

Questions similaires

Déposée le 19 mai 2006 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mai 2005 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mai 2004 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mai 2005 à 22h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mai 2004 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mai 2004 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 100%