Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Refus d'un maire d'une dérogation scolaire entre frère et soeur

Question écrite de Mme Christine Herzog - Éducation nationale et jeunesse

Question de Mme Christine Herzog,

Diffusée le 5 juillet 2023

Mme Christine Herzog interroge M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur le droit d'un maire à refuser une demande de dérogation pour scolariser un enfant dans une école publique différente de celle attribuée en fonction du lieu de résidence. Dans le cas d'un accord entre deux communes au sujet de la répartition des classes où l'une prendrait l'entière charge des classes de maternelle, celle-ci même peut-elle refuser une dérogation de scolarisation du frère ou de la soeur pour scolariser celui-ci dans l'établissement primaire correspondant à la classe maternelle du petit frère ou de la petite soeur ?

Réponse - Éducation nationale et jeunesse

Diffusée le 13 mars 2024

Le regroupement pédagogique intercommunal (RPI) est une simple structure pédagogique contractuelle qui n'a pas de personnalité juridique propre et ne constitue donc pas en soi une entité juridique distincte de ses communes membres. Chaque maire des communes participant au RPI conserve ses compétences en matière d'inscription des enfants dans l'école implantée sur le territoire de sa commune, notamment dans le cadre d'une demande de dérogation.

Dans le cas d'espèce, le regroupement des écoles de deux communes est opéré dans le cadre d'un RPI dit « dispersé », l'école d'une des deux communes accueillant les niveaux d'enseignement maternelle et l'école de l'autre commune les niveaux d'enseignement élémentaire. Ainsi, une famille ne résidant dans aucune des deux communes pourra formuler une demande de dérogation au titre du motif de « rapprochement de fratrie » uniquement dans la commune de l'école qui scolarise déjà le frère ou la soeur.

En d'autres termes, une famille ne pourrait demander une telle dérogation pour scolariser ses enfants dans des communes différentes, quand bien même elles constituent un RPI. Il lui appartiendra de faire valoir, en dehors du motif précité, les éléments justifiant la demande, par exemple un dispositif de transport organisé entre les deux communes facilitant les trajets, étant entendu que les demandes de dérogation sont soumises au nombre de places disponibles.

Questions similaires

Déposée le 4 octobre 2023 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 juin 2010 à 22h00
Similarité de la question: 36% Similarité de la réponse: 30%
Déposée le 10 avril 2019 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 62%
Déposée le 6 juin 2018 à 22h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 68%
Déposée le 13 juillet 2022 à 22h00
Similarité de la question: 50% Similarité de la réponse: 63%
Déposée le 24 août 2022 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 56%