Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Régime des prestations complémentaires de vieillesse des médecins conventionnés

Question écrite de - Affaires sociales

Question de ,

Diffusée le 25 novembre 1992

M. Pierre-Christian Taittinger attire l'attention de M. le ministre des affaires sociales et de l'intégration sur la situation du régime des prestations complémentaires de vieillese des médecins conventionnés, géré par la caisse autonome de retraite des médecins français. Répondant le 26 mars 1992 à une question écrite, M. le ministre indiquait qu'en attendant l'aboutissement d'une indispensable négociation, les mesures nécessaires seraient prises pour résoudre les difficultés de trésorerie du régime de l'année 1992 et pour honorer les retraites en cours.

Rien n'a été fait pour que la prochaine échéance des allocations du régime puisse être intégralement réglée. Compte tenu de l'urgence de cette situation, quelles recettes complémentaires seront prévues pour permettre d'assurer, dans le respect de la réglementation en vigueur, le versement des retraites aux allocataires ?

Réponse - Affaires sociales

Diffusée le 27 janvier 1993

Réponse. - Le rapport remis à l'issue de la mission conjointe de l'inspection générale des affaires sociales et de l'inspection générale des finances, diligentée au cours de l'été 1991, sur les régimes des prestations supplémentaires de vieillesse des praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés (dits régimes ASV) a confirmé, en ce qui concerne celui des médecins, la nécessité de parvenir à une maîtrise de ses charges notamment en réformant les paramètres utilisés pour la revalorisation des prestations et, s'agissant des liquidations à venir, pour la détermination de leur montant.

Cette perspective de réforme ne pouvant faire l'objet que d'une concertation entre les organismes d'assurance maladie - qui financent aux deux tiers les charges du régime - et les syndicats médicaux, un groupe de travail comprenant également des représentants de l'Etat et de la caisse autonome de retraite des médecins français (CARMF), gestionnaire du régime, a été mis en place le 1er juin 1992 avec pour mission de dégager des propositions de réforme permettant d'assurer l'équilibre durable du régime.

Parallèlement, des mesures d'urgence consistant essentiellement dans le relèvement de la cotisation, ont été prises afin de garantir aux allocataires du régime le versement de leurs prestations au titre de l'exercice 1992, conformément à l'engagement pris le 20 novembre 1991 envers chacun d'eux (décrets n° 92-182 et 92-1004 des 25 février et 21 septembre 1992).

En tout état de cause, le réglement des arriérages correspondant au 4e trimestre 1992 sera assuré puisque les régimes d'assurance maladie ont accepté d'anticiper le versement de leurs parts de cotisations au régime de l'ASV avant le 31 décembre 1992.

Questions similaires

Déposée le 25 novembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 9 décembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 23 décembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 2 décembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 16 décembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 2 décembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 100%