Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Relations France-OTAN

Question écrite de - Défense

Question de ,

Diffusée le 4 septembre 1991

M. Xavier de Villepin attire l'attention de M. le ministre de la défense sur les relations de la France et de l'O.T.A.N. Notre pays aurait annoncé son intention de participer à l'évaluation de la stratégie militaire de l'O.T.A.N. Il souhaiterait savoir s'il est envisagé de participer au comité militaire, au comité des plans de défense et au comité des plans nucléaires sans que cette démarche n'implique un retour de nos forces dans le commandement intégré.

Enfin, il demande s'il est envisagé une harmonisation entre le concept militaire nucléaire de l'O.T.A.N. dit du dernier recours et le concept français de l'ultime avertissement.

Réponse - Défense

Diffusée le 11 mars 1992

Réponse. - La France a accepté de participer en 1991 aux travaux tendant à la redéfinition des concepts stratégiques de l'Alliance. En s'associant à cette réflexion, la France ne s'est pas écartée de sa position traditionnelle dans les relations qu'elle entretient avec l'organisation atlantique depuis 1966.

Il s'agissait pour la France de marquer sa volonté de réfléchir, conjointement avec ses partenaires de l'Alliance aux conséquences à tirer sur le plan géo-stratégique des évolutions intervenues récemment en Europe centrale et orientale. La participation de la France aux instances de l'O.T.A.N. relevant de la structure militaire intégrée n'est nullement envisagée.

Il est actuellement exclu de revenir dans les instances d'où la France est absente depuis 1966. A cet égard, il faut souligner que l'étude du nouveau concept stratégique a été confiée à un groupe de haut niveau placé sous l'autorité de conseil atlantique, instance politique de l'Alliance où la France siège de plein droit.

S'agissant du concept stratégique nucléaire français, celui-ci est fondé sur le refus de la bataille, nucléaire ou conventionnelle. Il repose notamment sur la dissuasion du faible au fort et sur le principe de suffisance. Le concept de dernier recours, évoqué au sommet de l'O.T.A.N. à Londres, n'est pas compatible avec celui de la France et rien ne permet de penser que le concept défendu par la France puisse, à court terme, se rapprocher d'une telle position de l'O.T.A.N.

Le sommet de l'O.T.A.N., tenu à Rome les 7 et 8 novembre 1991, a cependant marqué encore une fois la solidarité de la France vis-à-vis de ses alliés et des progrès dans la compréhension de nos positions respectives ont été accomplis.

Questions similaires

Déposée le 1 mai 1991 à 22h00
Similarité de la question: 95% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 17 janvier 2022 à 23h00
Similarité de la question: 33% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 26 février 1997 à 23h00
Similarité de la question: 54% Similarité de la réponse: 68%
Déposée le 23 décembre 1998 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 22 septembre 2021 à 22h00
Similarité de la question: 40% Similarité de la réponse: 68%
Déposée le 19 janvier 2002 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 66%