Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Remboursement des médicaments homéopathiques

Question écrite de - Santé

Question de ,

Diffusée le 19 mars 2012

M. Serge Mathieu souligne, auprès de M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées l'intérêt et l'importance de l'homéopathie. On ne peut méconnaître sur le plan économique, sur le plan social et sur le plan scientifique et médical, le rôle esssentiel des médicaments homéopathiques.

Il lui demande de lui préciser la suite qu'il envisage de réserver à la proposition de répartir le remboursement des médicaments homéopathiques, selon les différents taux en vigueur (65 %, 35 %, 0 %) en prenant en compte les travaux de recherche déjà effectués et la proposition concrète des différents acteurs de l'homéopathie de renforcer leurs investissements en recherche fondamentale et clinique.

Réponse - Santé

Diffusée le 19 avril 2001

La dégradation des finances sociales oblige aujourd'hui à s'interroger sur chaque poste de dépense de l'assurance maladie. L'objectif est, avec la plus grande économie de moyens possibles, de continuer d'assurer à tous les Français l'accès aux innovations thérapeutiques indispensables et souvent coûteuses.

Dans ce but, la sécurité sociale doit mieux dépenser son argent en s'assurant qu'elle admet au remboursement des médicaments, et qu'elle fixe leur prix, en fonction de la preuve scientifique de leur efficacité. C'est une politique de bon sens. Depuis 1977, la loi prévoit deux niveaux de remboursement des médicaments, 65 % pour les plus efficaces soignant les maladies graves et 35 % pour les autres.

En ce qui concerne l'ensemble des médicaments allopathiques existants, de nombreux efforts ont été faits pour respecter ce principe. Une réévaluation de l'ensemble des spécialités remboursables a été entamée en 1999. Elle a abouti à un reclassement de certains médicaments mis en oeuvre par trois décisions en septembre et décembre 2001 puis en avril 2003.

Elle a conduit aussi à identifier un certain nombre de médicaments dont le service médical rendu est aujourd'hui insuffisant pour justifier le remboursement. La qualité de l'évaluation scientifique sera en outre renforcée. C'est tout l'objet de la réforme de la commission de la transparence en cours.

Force est de constater que le même effort d'évaluation des performances des médicaments homéopathiques n'a pas eu lieu. Les médicaments homéopathiques sont tous pris en charge au taux réservé aux pathologies les plus graves et aux médicaments les plus efficaces, 65 %. Ils ne font pas l'objet des mêmes tests.

En effet, les médicaments allopathiques comportent des indications et sont testés sur cette base tandis que les médicaments homéopathiques ont une approche plus globale qui vise à soigner les personnes comme un tout. La réduction du taux de prise en charge vise donc à rétablir une situation jusqu'ici anormale qui conduisait à prendre mieux en charge des médicaments non évalués que certains médicaments dont l'efficacité est prouvée.

Au regard d'une pratique thérapeutique à laquelle de nombreuses personnes, malades ou prescripteurs, sont attachées, il a été décidé de maintenir ces spécialités au remboursement au taux de droit commun, ce qui permet également le maintien de la prise en charge du ticket modérateur par les organismes complémentaires.

Questions similaires

Déposée le 19 mars 2012 à 23h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mars 2010 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 19 mars 2011 à 23h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 19 mars 2010 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 19 mars 2010 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 19 mars 2011 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 99%