Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Retard des arrêtés de reclassement des anciens combattants fonctionnaires pendant la Seconde Guerre mondiale

Question écrite de - Relations avec le Sénat

Question de ,

Diffusée le 29 septembre 1993

M. Jean-Jacques Robert attire l'attention de M. le ministre délégué aux relations avec le Sénat, chargé des rapatriés sur les conditions d'application des articles 9 et 11 de la loi n° 82-1021 du 3 décembre 1982 modifiée par la loi n° 87-503 du 8 juillet 1987. Ces deux articles concernent les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale qui, partis d'Afrique du Nord, ont successivement libéré la Corse puis débarqué en Italie et sur la Côte d'Azur.

Une commission interministérielle de reclassement, créée par un décret du 22 janvier 1985 et présidée par un conseiller d'Etat, a été chargée d'étudier les 4 000 dossiers présentés par des anciens combattants et victimes de guerre rapatriés d'Algérie, de Tunisie et du Maroc. Près de 1 000 dossiers restent sans instruction dans certaines administrations.

Alors que plus de 400 dossiers ont reçu un avis favorable de la commission de reclassement, seuls 150 dossiers ont donné lieu à la rédaction d'un arrêté de reclassement. C'est pourquoi, il lui demande de lui faire connaître les mesures qu'il compte prendre afin d'obtenir de toutes les administrations l'envoi de leurs dossiers à la commission de reclassement avant le 31 décembre 1993 et l'intervention des 250 arrêtés de reclassement attendus parfois depuis plus de dix ans par les rapatriés.

Réponse - Relations avec le Sénat

Diffusée le 20 octobre 1993

Réponse. - L'honorable parlementaire fait état de retards et de difficultés dans le traitement des dossiers de reclassement des fonctionnaires rapatriés, anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale. Les commissions administratives de reclassement mises en place par le décret no 85-70 du 22 janvier 1985 ont procédé à l'examen de 2784 dossiers depuis leur création.

Les commissions ont déjà examiné 344 dossiers en six réunions depuis le début de l'année 1993. Actuellement le secrétariat des commissions administratives de reclassement détient 450 dossiers en instance. S'agissant par ailleurs de la gestion des dossiers de reclassement, deux réunions interministérielles se sont déjà tenues avec l'ensemble des départements concernés par l'application des articles 9 et 11 de la loi du 3 décembre 1982.

Celles-ci ont permis de faire le point sur un certain nombre de problèmes touchant notamment à la méthodologie d'instruction des dossiers et aux moyens d'en accélérer le traitement. C'est ainsi qu'il a été décidé : que les avis favorables non encore suivis d'effet feraient rapidement l'objet d'arrêtés de reclassement ; que les dossiers renvoyés et les 900 dossiers encore en cours d'instruction dans les administrations seraient présentés par les services aux commissions administratives de reclassement, dans les delais les plus brefs.

De plus, une relance systématique sera désormais effectuée auprès des administrations. Une circulaire est en cours de préparation à ce sujet. A l'heure actuelle, selon les renseignements communiqués par les ministères, 174 arrêtés de reclassement ont été signés et 115 arrêtés sont en cours. Les arrêtés déjà signés se répartissent comme suit : ministère des affaires sociales, de la santé et de la ville : 7 ; ministère de l'agriculture et de la pêche : 9 ; ministère des anciens combattants et victimes de guerre : 1 ; ministère de la défense : 5 ; ministère de l'équipement, des transports et du tourisme : 24 ; ministère de l'aviation civile : 11 ; ministère de la mer : 3 ; ministère des finances : 42 ; ministère de l'industrie : 4 ; EDF - GDF : 10 ; ministère de l'intérieur et de l'aménagement du territoire : 39 ; La Poste : 8 ; Télécom : 3 ; PTT : 2.

Questions similaires

Déposée le 13 octobre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 28 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 96%
Déposée le 28 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 84% Similarité de la réponse: 96%
Déposée le 4 août 1993 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 87%
Déposée le 28 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 96%
Déposée le 4 août 1993 à 22h00
Similarité de la question: 81% Similarité de la réponse: 96%