Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Retraites des handicapés

Question écrite de - Affaires sociales

Question de ,

Diffusée le 10 juin 1992

M. Jacques Carat attire l'attention de M. le ministre des affaires sociales et de l'intégration sur la situation des travailleurs handicapés qui sont soumis, en matière de retraite, au régime de droit commun, alors que de toute évidence, l'usure du travail joue plus rapidement pour eux que pour les autres salariés.

Certains régimes de retraite accordent des conditions dérogatoires de retraite, en matière d'âge notamment, pour des catégories de travailleurs exerçant des travaux pénibles ou très fatiguants. Il lui demande si, dans le même esprit, le droit à la retraite ne pourrait être avancé pour les travailleurs handicapés titulaires de la carte d'invalidité au taux minimum de 80 p. 100 et si l'on ne pourrait affecter le nombre de leurs trimestres validés, tant pour la retraite vieillesse que pour les retraites complémentaires, d'un coefficient compensant la durée plus réduite de leur activité professionnelle.

Réponse - Affaires sociales

Diffusée le 22 juillet 1992

Réponse. - Depuis le 1er avril 1983, les salariés du régime général et du régime des assurances sociales agricoles ont la possibilité s'ils totalisent trente-sept ans et demi d'assurance et de périodes reconnues équivalentes, tous régimes de base confondus, de bénéficier d'une pension de retraite au taux plein de 50 p. 100 dès leur soixantième anniversaire.

La situation financière difficile à laquelle doivent et vont devoir faire face à l'avenir nos régimes de retraite et notamment le régime général d'assurance vieillesse ne permet pas d'abaisser encore cet âge au profit de catégories particulières, aussi dignes d'intérêt soient-elles ni de modifier le calcul de la durée d'assurance dans le sens souhaité par l'honorable parlementaire.

Questions similaires

Déposée le 17 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 52%
Déposée le 9 décembre 1998 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 37%
Déposée le 25 mai 1994 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 54%
Déposée le 16 octobre 1996 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 52%
Déposée le 23 octobre 1996 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 52%
Déposée le 20 novembre 1996 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 53%