Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Revalorisation des allocations versées aux adultes handicapés

Question écrite de - Handicapés

Question de ,

Diffusée le 8 avril 1992

M. Claude Huriet prend acte de la réponse apportée par M. le secrétaire d'Etat aux handicapés à sa question écrite n° 18276 publiée au Journal officiel, Sénat, Débats parlementaires, questions, du 13 février 1992 concernant la revalorisation des allocations versées aux adultes handicapés. Il lui indique que cette réponse ne satisfait pas les associations d'adultes handicapés dans la mesure où elle annonce une augmentation de 2,8 p. 100 pour 1992 alors que le taux d'inflation connu est déjà de 3 p. 100 pour cette même année.

Il attire à nouveau son attention sur la diminution constante du pouvoir d'achat des bénéficiaires de l'allocation pour adultes handicapés. Il souligne l'urgente nécessité d'une revalorisation en 1992. En conséquence, il lui demande de prendre des mesures en ce sens.

Réponse - Handicapés

Diffusée le 23 décembre 1992

Réponse. - Les pensions et allocations versées aux personnes invalides et handicapées sont revalorisées au 1er janvier et au 1er juillet de chaque année. Depuis 1987, cette revalorisation s'effectue en fonction de l'évolution prévisible des prix. Pour 1992, la revalorisation a été fixée à 1 p. 100 au 1er janvier et à 1,8 p. 100 au 1er juillet.

Ces taux sont identiques à ceux adoptés pour les autres prestations sociales. Dans une conjoncture difficile où le financement de notre régime de protection sociale impose des efforts rigoureux, la décision du Gouvernement a été guidée par le souci de trouver un juste équilibre entre l'effort demandé aux contribuables et aux cotisants et le niveau des prestations assurées aux bénéficiaires.

Il convient toutefois de souligner que, malgré les difficultés présentes, l'allocation aux adultes handicapés (AAH), prestation non contributive, voit son montant mensuel s'élever à 3 090 francs au 1er juillet 1992. Depuis le 1er janvier 1981, l'AAH a donc progressé de 118,1 p. 100 de 17,7 p. 100 en francs constants.

L'effort en faveur des personnes handicapées ne se limite pas aux seules revalorisations. Le Gouvernement s'attache depuis de nombreuses années à améliorer leurs conditions d'existence en agissant dans des domaines aussi divers que la réinsertion professionnelle, le logement, l'accessibilité, les transports, le droit à la culture et aux loisirs.

En outre, des mesures nouvelles ont été prises ou sont en cours de réalisation. Figurent parmi elles un troisième complément d'allocation d'éducation spéciale (AES) destiné aux parents qui ne peuvent exercer une activité professionnelle pour se consacrer à l'éducation d'un enfant très lourdement handicapé (décret n° 91-967 du 23 septembre 1991), ainsi qu'un plan pluriannuel de création de places supplémentaires en centre d'aide par le travail et en maison d'accueil spécialisée.

Il faut aussi souligner la baisse de la TVA sur les aides techniques et les appareillages, les aides financières pour l'adaptation des logements, prises dans le cadre du programme ville ouverte, arrêté en conseil des ministres en novembre 1991, le programme favorisant les emplois familiaux dont plusieurs mesures concourent efficacement au maintien à domicile des personnes handicapées et à la qualité de vie des familles.

Le secrétaire d'Etat aux handicapés et accidentés de la vie, sensible à toutes les préoccupations exprimées concernant notamment le niveau de l'allocation aux adultes handicapés dont les règles de revalorisation ont été modifiées en 1987, est en permanence à l'écoute des associations afin d'étudier les meilleurs moyens de prendre en compte les évolutions intervenues depuis 1975.

Questions similaires

Déposée le 6 mai 1992 à 22h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 93%
Déposée le 11 novembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 87%
Déposée le 15 avril 1992 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 93%
Déposée le 25 novembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 87%
Déposée le 28 octobre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 87%
Déposée le 25 novembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 87%