Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Revalorisation de l'allocation de rentrée scolaire

Question écrite de M. Roland Courteau - Famille

Question de M. Roland Courteau,

Diffusée le 19 août 2011

M. Roland Courteau attire l'attention de Mme la secrétaire d'État chargée de la famille sur l'augmentation régulière du coût de la rentrée scolaire pour les familles.

Or il tient à lui indiquer que l'allocation de rentrée scolaire telle qu'elle a été revue lors de la précédente rentrée scolaire ne correspond pas aux réels besoins des familles.

Ainsi, lui fait-il remarquer que la différence entre le montant de l'allocation de rentrée scolaire pour un élève de cours préparatoire et un lycéen n'est que de 25 euros, alors que le coût de la rentrée pour le lycéen peut être quatre à cinq fois supérieur à celui de l'élève de l'école élémentaire.

Il lui demande donc si elle entend revaloriser le montant de l'allocation de rentrée scolaire en le portant à 350 € pour les collégiens et à 500 € pour les lycéens, le tout pouvant être financé par les économies de 200 millions d'euros réalisées lors de la mise en œuvre de la majoration unique des prestations familiales.

Réponse - Famille

Diffusée le 19 septembre 2010

Depuis la rentrée scolaire 2008, le montant de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) est en effet modulé en fonction de l'âge de l'enfant afin de mieux prendre en charge les dépenses liées à la rentrée scolaire dans les différents cycles d'enseignement. Pour la rentrée scolaire 2009, le montant de l'allocation due pour les enfants du primaire sera de 280 euros, pour les collégiens de 296 euros et pour les lycéens de 306 euros (montants applicables depuis la revalorisation de 3 % intervenue le 1er janvier 2009).

Une modulation plus forte en faveur des lycéens aurait conduit à faire baisser le montant de l'allocation des autres tranches d'âge si le principe d'une réforme à coût constant était retenu. Dans ces conditions, le Gouvernement n'entend pas modifier les conditions d'attribution de l'ARS en vigueur. Par ailleurs, et pour soutenir les familles dans le contexte économique difficile, le Gouvernement a versé une prime exceptionnelle de 150 euros début juin 2009 aux bénéficiaires de l'allocation de rentrée scolaire 2008.

Questions similaires

Déposée le 19 août 2010 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 49%
Déposée le 19 août 2010 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 49%
Déposée le 19 août 2005 à 22h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 50%
Déposée le 6 juillet 2022 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 49%
Déposée le 27 décembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 38%
Déposée le 7 août 2017 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 0%