Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Sécurité au lycée Jean-Mermoz au Sénégal

Question écrite de - Coopération

Question de ,

Diffusée le 27 octobre 1993

M. Xavier de Villepin attire l'attention de M. le ministre de la coopération sur la situation au Sénégal. Les parents d'élèves du lycée Jean-Mermoz ont eu l'occasion d'exprimer leur inquiétude sur l'avenir de ce lycée installé dans une zone où les normes de sécurité ne sont pas respectées. Des accidents mortels viennent de se produire à la suite d'un incendie à proximité.

Compte tenu de cette situation, il souhaiterait savoir s'il est envisagé d'acheter un autre terrain permettant de répondre aux besoins de la communauté française sur place.

Réponse - Coopération

Diffusée le 15 décembre 1993

Réponse. - Bien qu'aucun accident n'ait été à déplorer au lycée Jean Mermoz à Dakar, l'incendie survenu le 24 mars 1992 à l'usine Sonacos située à proximité a suscité l'inquiétude des parents d'élèves. Le ministère de la coopération a fait effectuer plusieurs études visant à évaluer les risques encourus et les mesures à prendre dans l'immédiat et à terme, non seulement pour ce qui concerne la sécurité des élèves du lycée proprement dit mais également celle de la population sénégalaise qui vit ou travaille dans la zone portuaire où il est situé.

Ces études confiées d'abord au bureau d'analyses des risques et pollutions industrielles du ministère de l'environnement puis à des experts de la direction de la sécurité civile du ministère de l'intérieur et d'une direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement du ministère de l'industrie et du commerce extérieur, ont porté sur trois points : la mise aux normes de sécurité des installations industrielles de la zone portuaire ; l'amélioration de la circulation, y compris celle des cars scolaires dans la même zone ; la sécurité du lycée proprement dite.

Sur les deux premiers points les autorités sénégalaises et les entreprises ont été sensibilisées à la nécessité de maîtriser les conditions d'alerte et de formaliser les dispositions à prendre en cas d'accident. Des améliorations peuvent déjà être notées en particulier en matière de modalités de transport des produits dangereux.

En outre, la caisse française de développement étudie avec les autorités sénégalaises un projet d'aménagement de la circulation dont le financement pourrait intervenir dès 1994. Sur le troisième point concernant le lycée, les rapports, s'ils concluent à la nécessité à terme de sa délocalisation, constatent que ce déplacement ne pourra se faire que par étapes et recommandent un certain nombre de mesures visant à améliorer l'existant.

Des crédits disponibles ont pu être mobilisés pour : la poursuite de l'aménagement de la plate-forme d'évolution des cars de ramassage scolaire ; la remise en conformité du réseau électrique ; la confortation des bâtiments par la réhabilitation des réseaux d'évacuation des eaux. Dans le même temps les conditions de la délocalisation sont en cours d'étude, en particulier les premières évaluations concernant l'acquisition d'un terrain et le chiffrage d'un premier avant-projet.

Questions similaires

Déposée le 10 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 91%
Déposée le 4 mai 1994 à 22h00
Similarité de la question: 38% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 19 mai 1993 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 19 janvier 2002 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 76%
Déposée le 16 juillet 1997 à 22h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 50%
Déposée le 10 décembre 2018 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 0%