Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Situation de la bibliothèque franciscaine de Bastia

Question écrite de - Culture

Question de ,

Diffusée le 25 septembre 1996

M. Louis-Ferdinand de Rocca Serra attire l'attention de M. le ministre de la culture sur la situation de la bibliothèque franciscaine de Bastia. Cette bibliothèque, qui témoigne de la culture dispensée en Corse du xiiie siècle à la fin du xviiie siècle, constitue un élément fondamental du patrimoine insulaire mais également du patrimoine culturel national, notamment en vertu de la loi de 1905.

Depuis le récent rattachement de l'ordre franciscain de Corse (intégré à la province de Lyon) à la province franciscaine franco-belge, une incertitude règne quant au maintien de ce fond documentaire en Corse, incertitude qui vaut pour d'autres bibliothèques sur le territoire nationale. Compte tenu de l'importance à la fois patrimoniale et culturelle mais également pédagogique, il serait dommageable pour notre pays que cet outil puisse être transféré en Belgique.

En conséquence, il lui demande de bien vouloir examiner quelles pourraient être les solutions envisageables afin de maintenir la bibliothèque dans notre région.

Réponse - Culture

Diffusée le 11 décembre 1996

Réponse. - La bibliothèque provinçiale des Franciscains de Corse rassemble des collections qui ont été formées, en 1964, par le regroupement à Bastia de plusieurs centaines d'ouvrages anciens autrefois abrités par les divers couvents franciscains de l'île. Comme beaucoup d'autres bibliothèques conventuelles, ce fonds n'a, du reste, fait l'objet d'aucun décret d'attribution, après la promulgation de la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des Eglises et de l'Etat.

Par conséquent, son statut est celui d'une bibliothèque privée, d'ailleurs plus spécialisée dans le domaine religieux que dans celui de l'histoire corse proprement dite. Le ministère de la culture attache un intérêt particulier à la préservation et à la valorisation du patrimoine écrit en Corse, patrimoine qui constitue la mémoire de l'île, et dont l'essentiel est conservé par les bibliothèques publiques, et notamment par les bibliothèques municipales d'Ajaccio et de Bastia.

C'est ainsi que, dans le cadre du contrôle technique qu'il exerce sur les bibliothèques publiques, le ministère est intervenu à plusieurs reprises au cours des dernières années pour apporter une aide technique ou financière à la conservation ou à l'enrichissement du patrimoine de ces deux établissements.

Grâce à la charte culturelle actuellement en préparation, ces actions ne devraient pas seulement être poursuivies mais aussi être étendues au microfilmage d'autres fonds d'archives ou de bibliothèques publiques intéressant la Corse. En revanche, en matière de bibliothèques privées, le ministère ne dispose pas de compétences particulières, en dehors du pouvoir qu'il a, d'une part, d'interdire temporairement l'exportation de biens considérés comme trésors nationaux au titre de la loi du 31 décembre 1992, et, d'autre part, de prononcer, en application de la loi du 31 décembre 1913, le classement des objets qui présentent au point de vue de l'histoire, ou de l'art, un intérêt public.

Or en dépit du récent rattachement de l'ordre franciscain de Corse (intégré à la province de Lyon) à la province franciscaine francobelge, de semblables mesures conservatoires ne se justifient pas dans l'état actuel des choses. Les représentants de la province franciscaine propriétaire du fonds, et l'association " Franciscorsa " qui fut spécialement, fondée en 1973 pour assurer le maintien de la bibliothèque en Corse, travaillent, en effet, actuellement à l'établissement d'un inventaire systématique, qui devrait notamment permettre un accès plus large des chercheurs à des collections d'un grand intérêt historique.

Le ministère de la culture se tient à leur disposition pour leur apporter tout le concours technique qu'ils souhaiteraient obtenir, en vue de mieux assurer la préservation et la mise en valeur d'une bibliothèque qui est, dans une certaine mesure, complémentaire des collections publiques conservées en Corse.

Questions similaires

Déposée le 31 mai 2023 à 22h00
Similarité de la question: 52% Similarité de la réponse: 67%
Déposée le 27 novembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 54% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 3 décembre 1997 à 23h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 58%
Déposée le 4 janvier 1995 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 76%
Déposée le 14 juillet 2021 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 1 février 1995 à 23h00
Similarité de la question: 53% Similarité de la réponse: 74%