Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Situation des enfants d'Haïti

Question écrite de M. Jean-Luc Fichet - Affaires étrangères

Question de M. Jean-Luc Fichet,

Diffusée le 19 octobre 2007

M. Jean-Luc Fichet attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères et européennes sur la détresse des familles d'adoption d'enfants haïtiens. Haïti a été frappée au mois de janvier dernier par une catastrophe terrible dont elle a encore aujourd'hui beaucoup de mal à se relever car elle manque de tout.

Dans ce contexte dramatique, des familles françaises avaient entamé des démarches en vue de l'adoption d'enfants en Haïti. Les associations de familles adoptives alertent sur l'urgence qui s'attache à l'arrivée en France de tous les enfants pour lesquels un jugement d'adoption a été rendu avant le tremblement de terre.

Ces associations souhaitent également que se poursuivent jusqu'à leur terme les procédures d'adoption qui ont été engagées avant la catastrophe mais dont le jugement n'a pas encore été rendu. Enfin, il souhaite être informé des moyens mis en œuvre pour acheminer l'aide humanitaire auprès des différents lieux accueillant des enfants en Haïti (crèches, orphelinat…).

Réponse - Affaires étrangères

Diffusée le 19 octobre 2009

Les autorités françaises s'attachent à traiter au mieux les procédures d'adoption engagées avant le séisme survenu en Haïti, dans le plus grand souci de l'intérêt des enfants. L'adoption dans ce pays revêt un caractère particulier. Les enfants ne sont, pour la plupart, pas orphelins mais confiés par les parents biologiques aux crèches en vue de leur adoption.

Ils ne sont pas abandonnés au sens où nous l'entendons. Il s'agit la plupart du temps d'un « laisser-partir », sans rupture totale des liens, vers une opportunité de vie meilleure. Haïti ne reconnaît que l'adoption simple. Souvent, les parents biologiques rencontrent les parents adoptifs quand ceux-ci viennent chercher l'enfant et demandent à recevoir des nouvelles, généralement par l'intermédiaire des crèches.

Le ministère des affaires étrangères et européennes a entrepris, depuis le séisme, de permettre l'accueil en France, par leurs parents adoptifs, des enfants haïtiens pour lesquels un jugement d'adoption a été rendu, et ce dans les meilleures conditions pour les enfants comme pour les familles, afin d'éviter d'éventuelles dérives.

À ce jour, la situation de plus de 600 enfants dont la procédure a atteint le stade du jugement a pu être réglée, les dernières familles concernées regagnant actuellement la France avec leurs enfants. Pour les enfants dont le dossier est encore en cours de procédure, l'ambassade de France à Port-au-Prince, sur instruction du ministère des affaires étrangères et européennes, a engagé des démarches auprès des services administratifs haïtiens intervenant dans le processus de délivrance des passeports.

L'objectif recherché est de faciliter et d'accélérer les différentes étapes de la phase suivant le jugement afin de réduire le délai de délivrance du passeport à un ou deux mois, au lieu des six, voire douze mois, constatés antérieurement au séisme. Les efforts déployés par le ministère des affaires étrangères et européennes ont abouti, tout récemment, à la signature d'un accord de partenariat.

Ce dernier prévoit que les services consulaires de notre ambassade vérifient et préparent les dossiers de demande de passeport, qui sont ensuite traités par le ministère haïtien de l'intérieur et des collectivités territoriales (MICT) dans les meilleurs délais. Cette nouvelle procédure est mise en oeuvre depuis le 26 juillet dernier.

S'agissant par ailleurs de la situation sanitaire prévalant en Haïti, les crèches font l'objet d'un suivi régulier de notre ambassade, qui y effectue des visites fréquentes, afin d'apporter son aide et son assistance aux enfants, veille à leur approvisionnement en denrées alimentaires et produits pharmaceutiques, et réagit immédiatement à toutes les alertes humanitaires qui lui sont communiquées.

Questions similaires

Déposée le 19 octobre 2007 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 octobre 2006 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 90%
Déposée le 19 octobre 2006 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 87%
Déposée le 19 octobre 2006 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 90%
Déposée le 19 octobre 2004 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 79%
Déposée le 19 octobre 2011 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 80%