Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Situation financière du régime de sécurité sociale d'Alsace et de Moselle

Question écrite de - Affaires sociales

Question de ,

Diffusée le 13 janvier 1988

Une cotisation sur les retraites versées par le régime local a été instaurée en application de la loi du 30 juillet 1987. Les membres du service d'intérêts communs et de coordination des caisses s'accordent à considérer que " cette modification ne présente aucun avantage pour le régime... et qu'elle ne contribuera en rien à redresser la situation fiancière de la gestion Ma bis " M.

Paul Souffrin demande en conséquence à M. le ministre des affaires sociales et de l'emploi s'il ne lui semble pas plus opportun et efficace de porter la cotisation actuelle à 2 p. 100 répartie à raison de 1 p. 100 à la charge des employeurs et 1 p. 100 à la charge des salariés. Son produit permettrait de sortir le régime local de son déficit structurel, puisque son budget augmenterait de 25 p. 100, et de rétablir les prestations supplémentaires supprimées le 1er janvier 1986.

Réponse - Affaires sociales

Diffusée le 30 mars 1988

Le second alinéa de l'article L. 242-13 issu de l'article 3 de la loi n° 87-588 du 30 juillet 1987 permet d'instituer une cotisation à la charge des retraités, bénéficiaires du régime local d'assurance maladie. En effet, le bénéfice du régime local d'assurance maladie n'est jusqu'à présent assorti d'aucune cotisation pour les retraités qui cotisent selon le droit commun au taux de 1,4 p. 100 sur les retraites de base et de 2,4 p. 100 sur les retraites complémentaires, alors que les actifs bénéficiaires du régime local supportent une cotisation propre au régime local de 1,5 p. 100 précomptée sur les salaires et déplafonnée depuis le 1er janvier 1986.

Le service d'intérêts communs et de coordination des caisses primaires d'assurance maladie concernées a souhaité, lors de son assemblée du 19 novembre 1987, que le taux de la cotisation sur les avantages de vieillesse soit fixé à la moitié du taux retenu pour les actifs, soit 0,75 p. 100, et que les cas d'exonération prévus pour cette cotisation soient identiques à ceux retenus pour le régime général.

Les modalités techniques de prélèvement de cette cotisation sont actuellement en cours de mise au point par les organismes nationaux du régime général et des régimes complémentaires. Par ailleurs, l'arrêté du 28 août 1987 relatif au fonds régional de réserve du régime local d'Alsace-Moselle a abaissé de 20 à 8 p. 100 (rapport entre le montant du fonds de réserve et les prestations versées annuellement) le seuil au-delà duquel les caisses primaires d'Alsace et de Moselle peuvent effectuer des prélèvements sur ce fonds pour financer leur action sanitaire et sociale.

Questions similaires

Déposée le 21 septembre 1988 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 23 décembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 57%
Déposée le 14 septembre 2022 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 13 juillet 1988 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 8 juillet 1992 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 15 mai 1991 à 22h00
Similarité de la question: 53% Similarité de la réponse: 74%