Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Situation de l'entreprise Vallourec

Question au Gouvernement de Mme Valérie Létard - Économie, industrie et numérique

Question de Mme Valérie Létard,

Diffusée le 20 octobre 2015

Mme Valérie Létard. Ma question s'adresse à M. Emmanuel Macron, ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique.

Un sénateur du groupe Les Réublicains. Il n'est pas là !

Mme Valérie Létard. J'espère néanmoins obtenir une réponse !

Après l'annonce, le 29 avril dernier, de la suppression de 550 emplois en France hors aciérie, le groupe Vallourec, leader mondial de la fabrication de tubes en acier, qui compte 5 000 salariés dans notre pays, vient d'engager trois plans de sauvegarde de l'emploi pour ses usines du Nord, de la Côte-d'Or et de la Seine-Maritime. Ces plans prévoient la suppression de 319 emplois dans les deux sites du Nord.

Parallèlement, Vallourec recherche toujours un actionnaire majoritaire pour son aciérie de Saint-Saulve, afin de tenter de la sauver, ainsi que ses 360 emplois.

Certes, la concertation animée par le préfet de région témoigne de l'esprit de responsabilité des dirigeants de Vallourec, des services de l'État, des élus locaux et, surtout, des partenaires sociaux.

Cependant, face à la dégradation des marchés pétroliers et à la concurrence asiatique, l'inquiétude grandit chez les salariés devant le risque de fermeture de certains sites de production et de transformation d'acier. Je partage cette inquiétude, ainsi que nombre de mes collègues élus.

M. Macron avait pris l'engagement qu'il n'y aurait aucune fermeture de site et aucun licenciement au sein de ce pôle d'excellence industrielle, mais nous attendons toujours des réponses à nos questions : quelles mesures concrètes le Gouvernement va-t-il prendre pour tenir cet engagement et contribuer à assurer la pérennité du groupe en France ? Quel rôle l'État entend-il jouer, en sa qualité d'actionnaire du groupe Vallourec, dans le futur actionnariat de l'aciérie de Saint-Saulve ?

M. Roger Karoutchi. Aucun !

M. le président. Il faut conclure !

Mme Valérie Létard. Répondre à ces questions constitue pour l'État une occasion unique d'inscrire le soutien à Vallourec et à ses salariés dans une véritable stratégie visant à maintenir en France une capacité de production et de transformation de l'acier compétitive et durable. (Applaudissements sur les travées de l'UDI-UC.)

Réponse - Relations avec le Parlement

Diffusée le 20 octobre 2015

M. Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement. Madame la sénatrice, permettez-moi d'abord d'excuser l'absence d'Emmanuel Macron, qui se trouve cet après-midi avec le Président de la République. (Exclamations sur les travées du groupe Les Républicains.) Nous partageons évidemment sans réserve l'analyse et l'engagement qui sont les vôtres.

Dès l'annonce par Vallourec de son projet de restructuration, en raison notamment du contexte international que vous avez évoqué, Emmanuel Macron a rappelé l'attachement de l'État à la préservation des capacités industrielles du groupe et souhaité que cette restructuration soit menée sans fermeture de site et sans départs contraints.

Dès le 6 mai dernier, le ministre a reçu les élus du Nord pour souligner l'attention de l'État à ce dossier. Il s'est en outre rendu sur le site de Saint-Saulve à la fin du mois de juin.

Ses services et Business France, l'agence nationale chargée de la prospection des investissements internationaux en France, travaillent avec Vallourec en vue d'offrir des perspectives industrielles à l'aciérie de Saint-Saulve. Cet outil, qui a bénéficié d'investissements massifs au cours des dernières années, dispose d'une capacité industrielle à haut potentiel.

Des contacts ont donc été pris à l'échelon international pour trouver un partenaire qui ne soit pas simplement un financier : il devra posséder de véritables compétences et une réelle ambition industrielle.

Le ministre s'était par ailleurs engagé à mettre en place un groupe de travail réunissant notamment des élus et des représentants de l'État, sous la présidence du préfet de région. Sa première réunion s'est tenue hier. Les organisations syndicales ont qualifié la discussion de « franche » et de « constructive ». (Marques d'ironie sur les travées du groupe Les Républicains.)

M. le président. Veuillez conclure, monsieur le secrétaire d'État.

M. Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État. Le Gouvernement est donc pleinement engagé pour le redressement de l'entreprise. Il accompagnera en outre les efforts entrepris en matière d'emploi, notamment la création d'un centre de services partagés dans le Valenciennois avec Vallourec. (Applaudissements sur les travées du groupe socialiste et républicain.)

Questions similaires

Déposée le 18 juin 2015 à 22h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 82%
Déposée le 27 avril 2016 à 22h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 55%
Déposée le 11 décembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 10 février 2016 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 59%
Déposée le 11 février 2016 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 74%
Déposée le 25 octobre 2018 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 71%