Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Situation des psychologues en France\r\n

Question écrite de Mme Else Joseph - Santé et prévention

Question de Mme Else Joseph,

Diffusée le 6 juillet 2022

Mme Else Joseph interroge M. le ministre de la santé et de la prévention sur la situation des psychologues en France. La profession se plaint du manque de concertation, alors que des décisions vont être adoptées par les pouvoirs publics. Actuellement, les perspectives qui se profilent semblent inquiétantes.

Les psychologues estiment que la question des remboursements en libéral doit être liée à la question du statut des psychologues, quel que soit le milieu où ils opèrent (salariés du public ou du privé, etc.). Ils redoutent notamment les risques de para-médicalisation qui serait la conséquence d'une unification arbitraire.

Ainsi, ils souhaitent que soit respectée l'autonomie de leurs méthodes. En effet, conformément au code de déontologie, les psychologues doivent bénéficier de cette pluralité de méthodes sans laquelle il n'existe pas de liberté. La suspicion qui pèse sur cette autonomie leur est incompréhensible. En outre, ils estiment que des revalorisations sont d'autant plus nécessaires que les psychologues sont appelés à intervenir en raison des conséquences de la Covid-19 au niveau psychologique.

Enfin, ils demandent de véritables négociations globales qui associent tous les acteurs impliqués dans ce secteur.

Réponse - Santé et prévention

Diffusée le 14 décembre 2022

La santé mentale constitue un des enjeux majeurs de santé publique en particulier depuis la crise sanitaire et sa prise en charge une priorité du Gouvernement. Le dispositif de prise en charge des séances chez le psychologue, anciennement "MonPsy", maintenant rebaptisé "MonParcoursPsy", permet d'améliorer l'accès aux soins en santé mentale dans un souci de lutte contre les inégalités en santé tout en permettant aux psychologues de ville de s'inscrire dans le parcours de soins des patients en souffrance psychique d'intensité légère à modérée.

Tout d'abord, le dispositif MonParcoursPsy répond à un réel besoin de la population. Ainsi, depuis le lancement du dispositif en avril 2022, plus de 50 000 personnes ont pu bénéficier d'une prise en charge psychologique. Pour bénéficier d'une prise en charge par l'Assurance maladie, les patients doivent disposer d'un courrier d'adressage attestant l'orientation vers le psychologue par un médecin.

Cet adressage par le médecin concourt à l'amélioration de la prise en charge du patient, en fluidifiant les échanges entre les professionnels impliqués dans le parcours. MonParcoursPsy s'inscrit ainsi dans le parcours de soins habituel des patients. Par ailleurs, plus de 2 000 psychologues ont souhaité rejoindre le dispositif et voient leurs coordonnées accessibles sur l'annuaire depuis 1 an.

Selon les psychologues partenaires, ce dispositif permet de démystifier la prise en charge en santé mentale en encourageant les patients à consulter ; il permet au psychologue d'étendre sa patientèle en continuant son activité avec ses tarifs propres. Le dispositif favorise le travail en pluridisciplinarité entre les professionnels de santé (psychologues et médecins notamment).

L'article 79 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2022 prévoit la remise d'un rapport d'évaluation d'ici le 1er septembre 2024. Ce rapport devra évaluer la mise en œuvre opérationnelle du dispositif et formulera, le cas échéant, des propositions d'évolution. Pour finir, le dispositif pourra à plus long terme être amplifié en ajoutant une « seconde brique » dédiée aux troubles plus sévères, et donc aux psychothérapies.

Au vu des enjeux en termes de qualité des soins et d'articulation entre les différents dispositifs spécialisés déjà en place, des travaux sont encore nécessaires avec la profession pour avancer sur le parcours de prise en charge pour des patients présentant des critères de gravité.

Questions similaires

Déposée le 19 octobre 2022 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 10 octobre 2022 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 3 octobre 2022 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 3 août 2022 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 92%
Déposée le 13 juillet 2022 à 22h00
Similarité de la question: 55% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 23 janvier 2023 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 0%