Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Sous-traitance par la Banque de France avec un opérateur privé concernant les chèques impayés

Question écrite de - Économie

Question de ,

Diffusée le 4 mars 1992

M. Marcel Lucotte appelle l'attention de M. le ministre d'Etat, ministre de l'économie, des finances et du budget, sur le fait que le développement et la commercialisation des moyens de prévention contre les chèques impayés soient confiés en exclusivité par la Banque de France à un seul opérateur privé, sans un appel d'offre préalable et sans consultation des intervenants déjà en place, ce qui est contraire au principe de la libre concurrence.

Il lui demande de bien vouloir lui indiquer les conditions de cette sous-traitance, les liens contractuels entre la Banque de France et la société sous-traitante, et le mode de financement de ce dispositif.

Réponse - Économie

Diffusée le 8 avril 1992

Réponse. -L'article 18 de la loi n° 91-1382 du 30 décembre 1991 relative à la sécurité des chèques et des cartes de paiement stipule que la Banque de France assure l'information de toute personne qui souhaite vérifier la régularité de l'émission d'un chèque. Cette disposition crée une nouvelle obligation légale dont la mise en oeuvre sera définie par un décret en Conseil d'Etat, actuellement en cours d'élaboration en étroite liaison avec la commission nationale informatique et libertés (C.N.I.L.).

Les modalités de fonctionnement du système actuel, qui n'a qu'un caractère contractuel, seront réexaminées à cette occasion.

Questions similaires

Déposée le 4 mars 1992 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 12 février 1992 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 4 mars 1992 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 22 janvier 2020 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 52%
Déposée le 4 mars 1992 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 26 février 1992 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 67%