Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Soutien des éleveurs de chevaux de trait

Question écrite de - Agriculture

Question de ,

Diffusée le 19 octobre 2011

M. Alain Fauconnier attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire sur les difficultés rencontrées par les éleveurs de chevaux de trait. Ceux-ci en effet sont non seulement confrontés à la baisse de la consommation des ménages (divisée par 6 depuis 40 ans), mais aussi à une fragilisation des marchés d'exportation qui ont chuté de 8,2 % en un an (notamment vers l'Italie qui représente 66 % des exportations en vif).

Il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures d'urgence que le Gouvernement entend prendre afin de soutenir les éleveurs de chevaux de trait, acteurs incontournables de l'économie de la filière cheval.

Réponse - Agriculture

Diffusée le 19 novembre 2001

Le projet de loi de finances pour 2011 prévoit une baisse de 45 % des crédits de la ligne « actions nationales en faveur du cheval » (programme 154, action 15) par rapport à 2010. Toutefois, il convient de relativiser cette baisse en regard de l'ensemble des soutiens. Il faut tout d'abord rappeler que les chevaux de trait sont éligibles à la prime aux races menacées d'extinction, dans le cadre des aides européennes, et que son montant global est d'environ 1,5 M€ par an.

Il convient ensuite de souligner que la création récente de l'Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE) conduit à faire de cet opérateur unique de l'État un établissement chargé d'appuyer et de soutenir les acteurs de la filière et leurs structures professionnelles. Leurs responsables ont été invités à rencontrer le directeur général de l'IFCE afin de définir le partenariat à mettre en place.

Par ailleurs, l'IFCE contribue fortement à l'étalonnage des chevaux de trait et supporte une part importante des coûts d'identification au profit des éleveurs de chevaux de trait. Ces opérations correspondent à une subvention que l'on peut chiffrer à près de 10 M€. Le ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire a été particulièrement attentif, dans le cadre du débat budgétaire, pour qu'il soit possible de préserver de manière significative le montant des subventions à la filière cheval en 2011, en faisant en sorte que la diminution de cette ligne soit limitée à 26 % au lieu des 46 % envisagés dans le projet initial, par l'ajout de 2 M€.

Ainsi, et dans le prolongement de cette décision, une réflexion a été conduite entre les services du ministère et les acteurs professionnels pour que son application soit réalisée dans un souci d'efficience et d'efficacité. Il a été ainsi possible de maintenir pour les chevaux de trait et les ânes une ligne budgétaire de 1 865 300 €, soit une baisse limitée à 4 %.

De ce fait, les subventions accordées, lors des concours, aux éleveurs ne diminueront que de 3 %. Une attention particulière sera accordée à la filière des chevaux de trait.

Questions similaires

Déposée le 19 juin 2002 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 61%
Déposée le 19 novembre 2003 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 77%
Déposée le 10 juillet 2013 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 60%
Déposée le 19 juin 2003 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 61%
Déposée le 19 septembre 2002 à 22h00
Similarité de la question: 29% Similarité de la réponse: 36%
Déposée le 22 janvier 2018 à 23h00
Similarité de la question: 49% Similarité de la réponse: 0%