Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Soutien financier aux établissements d'enseignement supérieur d'intérêt général

Question écrite de M. Olivier Paccaud - Économie, finances, souveraineté industrielle et numérique

Question de M. Olivier Paccaud,

Diffusée le 5 avril 2023

M. Olivier Paccaud appelle l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique sur le soutien financier faiblissant de l'État à l'égard des établissements d'enseignement supérieur d'intérêt général (EESPIG). Ces établissements privés fondés par des associations et fondations reconnues d'utilité publique ou par des syndicats professionnels remplissent des missions essentielles d'enseignement et de recherche dans le cadre d'un contrat pluriannuel avec l'État.

Au nombre de 64 en 2023, ces établissements qui accueillent plus de 115 000 étudiants se caractérisent par l'absence de but lucratif, une gestion indépendante et doivent satisfaire aux mêmes exigences que l'enseignement supérieur public. Ils concourent donc de manière croissante à des missions d'intérêt général en matière d'emploi, de formation académique, d'insertion professionnelle et de recherche scientifique.

C'est par exemple le cas de l'institut polytechnique UniLaSalle qui forme plus de 4 000 étudiants répartis sur 4 campus différents comme à Beauvais dans le département de l'Oise.

Pour autant, le faible volontarisme financier de l'État pour les accompagner dans ces missions d'intérêt général suscite l'inquiétude des représentants de ces établissements. Contrairement à leurs homologues publics, ils ne bénéficient pas de l'exonération de taxe foncière alors même que la doctrine administrative semble devoir leur en étendre le bénéfice.

Par ailleurs, les subventions allouées par l'État diminuent et ne suivent pas la hausse des effectifs d'élèves scolarisés dans les EESPIG (seulement 599 € par étudiant en moyenne aujourd'hui, soit deux fois moins qu'auparavant). En outre, les EESPIG n'ont pas bénéficié des mesures de prise en charge du surcoût lié à l'inflation des prix de l'énergie.

Ces inégalités de traitement des EESPIG vis-à-vis des établissements publics sont d'autant plus regrettables que les formations qu'ils prodiguent sont réputées pour leur qualité et leurs retombées économiques favorables dans les territoires où ils sont implantés – par exemple le taux d'insertion professionnelle des étudiants d'EESPIG est supérieur de 30 points de pourcentage à la moyenne nationale.

Aussi il lui demande s'il entend accroitre les mesures de soutien financier en faveur des EESPIG, afin que ces derniers puissent continuer à rayonner et former de nombreux jeunes qui s'intègreront parfaitement dans notre société.

Réponse de Économie, finances, souveraineté industrielle et numérique

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 15 mai 2023 à 22h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 23 mai 2018 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 29 mars 2023 à 22h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 3 avril 2023 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 5 avril 2023 à 22h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 avril 2023 à 22h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 100%