Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Statut des ingénieurs des travaux publics de l'Etat

Question écrite de - Fonction publique

Question de ,

Diffusée le 8 juin 1994

M. Jacques Baudot attire l'attention de M. le ministre de la fonction publique sur la situation des ingénieurs des travaux publics de l'Etat qui occupent des postes de troisième niveau. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux depuis la création de l'emploi de chef d'arrondissement en 1976 et l'ouverture de leur accès aux emplois de directeurs départementaux et régionaux de l'équipement en 1984.

Leur projet de statut soutenu par les ministres successifs de l'équipement prévoit logiquement trois niveaux de grade pour leur corps avec l'accès à la hors échelle A. La reconnaissance d'un tel statut permettrait d'assurer, à égalité de fonction, égalité de rémunération avec les autres corps. Elle mettrait fin à la précarité de cette promotion dont les ITPE perdent aujourd'hui le bénéfice quand ils quittent leur emploi.

Cette spécificité du corps a été reconnue lors d'un arbitrage du Gouvernement en janvier 1991. Il souhaiterait donc connaître les mesures qu'il compte prendre à l'égard des ingénieurs des travaux publics de l'Etat quant à la parité de leur troisième niveau de grade avec les ingénieurs des ponts-et-chaussées.

Réponse - Fonction publique

Diffusée le 3 août 1994

Réponse. - Conformément à la parole donnée, le Gouvernement a tenu à respecter les accords signés par ses prédécesseurs, particulièrement le protocole d'accord sur la rénovation de la grille des rémunérations et des classifications des fonctionnaires de l'Etat, territoriaux et hospitaliers, conclu le 9 février 1990, avec cinq des sept organisations syndicales représentatives.

S'agissant des ingénieurs des travaux publics de l'Etat dont le rôle essentiel pour l'équipement de notre pays et l'aménagement du territoire est connu et apprécié, diverses mesures de revalorisation ont été prévues et sont en cours d'application. C'est ainsi que le décret no 94-29 du 11 janvier 1994 a réalisé la fusion des deux grades d'ingénieur de classe normale et d'ingénieur de classe exceptionnelle en un nouveau grade dont l'indice terminal a été porté de l'indice brut 701 à l'indice brut 750.

Cette mesure, représentant un accroissement de 49 points bruts (soit plus de 1 000 francs d'augmentation par mois), a été mise en oeuvre au 1er août 1993. Par ailleurs, deux autres importantes mesures, qui prennent effet au 1er août 1994, représenteront une majoration de rémunération d'environ 3 300 francs par mois.

Elles concernent : d'une part, l'indice terminal du grade d'ingénieur divisionnaire qui est porté de l'indice brut 801 à l'indice brut 966 (soit 165 points bruts de majoration) ; d'autre part, l'indice terminal de l'emploi fonctionnel de chef d'arrondissement qui passe de l'indice brut 852 à l'indice brut 1015 (soit 163 points bruts de majoration).

Il en résulte une amélioration tout à fait significative de la situation des ingénieurs des travaux publics de l'Etat.

Questions similaires

Déposée le 20 avril 1994 à 22h00
Similarité de la question: 89% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 4 mai 1994 à 22h00
Similarité de la question: 89% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 27 avril 1994 à 22h00
Similarité de la question: 89% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 27 avril 1994 à 22h00
Similarité de la question: 80% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 6 juillet 1994 à 22h00
Similarité de la question: 89% Similarité de la réponse: 77%
Déposée le 6 juillet 1994 à 22h00
Similarité de la question: 89% Similarité de la réponse: 77%