Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Statut des orthophonistes

Question écrite de - Santé

Question de ,

Diffusée le 8 juillet 1992

M. Pierre-Christian Taittinger demande à M. le ministre de la santé et de l'action humanitaire comment il compte prendre les mesures pour régler les problèmes concernant la reconnaissance du cadre A pour les orthophonistes en fonction publique hospitalière, la répartition de leur temps de travail et la prise en compte de l'ancienneté dans l'évolution de carrière des contractuels à durée indéterminée (loi n° 86-33 du 9 janvier 1986).

Réponse - Santé

Diffusée le 23 septembre 1992

Réponse. - Le protocole d'accord du 9 février 1990 relatif à la rénovation de la grille des classifications et des rémunérations des trois fonctions publiques a prévu que les orthophonistes et surveillants d'ortophonie seraient rangés dans le classement indiciaire qu'il a institué et auraient une carrière organisée en trois grades et comprise entre l'indice brut 322 et l'indice brut 638.

Les surveillants-chefs d'orthophonie constituent quant à eux un corps classé en catégorie A dont la carrière se déroule entre l'indice brut 440 et l'indice brut 660. Les mesures prévues par ledit accord n'étant pas encore entrées en vigueur dans leur totalité, il ne saurait être envisagé d'aller au-delà de ce qu'il prévoit.

S'agissant de la répartition du temps de travail des orthophonistes, il est rappelé qu'ils sont, comme l'ensemble des fonctionnaires hospitaliers, soumis aux dispositions légales relatives à la durée hebdomadaire du travail. Rien ne s'oppose toutefois à ce que, dans ce cadre, les chefs d'établissement prennent en compte de la situation spécifique des orthophonistes compte tenu, bien entendu, des nécessités du service.

De la même façon, rien ne s'oppose à ce que les établissements prennent en compte l'ancienneté dans l'évolution de carrière des contractuels, étant observé qu'il appartient à chaque hôpital de déterminer selon quelles modalités cette prise en compte peut s'opérer.

Questions similaires

Déposée le 8 juillet 1992 à 22h00
Similarité de la question: 55% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 22 juillet 1992 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 29 juillet 1992 à 22h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 83%
Déposée le 9 septembre 1992 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 81%
Déposée le 28 mars 1990 à 22h00
Similarité de la question: 30% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 13 décembre 1989 à 23h00
Similarité de la question: 49% Similarité de la réponse: 66%