Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Statuts des directeurs d'école privée

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 27 octobre 1993

M. Edouard Le Jeune attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la situation des directeurs d'école privée. La loi no 92-678 du 20 juillet 1992, modifiant la loi Debré, a reconnu la fonction des directeurs d'école privée sous contrat en accordant à ces derniers des décharges de services dans les mêmes conditions que celles données aux directeurs des écoles publiques, mais seulement à compter du 1er janvier 1993.

Cependant, demeurent encore deux disparités liées à leur rémunération : il s'agit des bonifications indiciaires (3 à 40 points selon la taille de l'école) et des indemnités de sujétions spéciales (2 121 francs à 3 156 francs par an). Rien ne s'oppose à ce que la parité s'exerce également dans le domaine des avantages et rémunérations, comme le précise l'article 15 de la loi Debré et la réglementation en vigueur.

Or, le projet de loi de finances 1994 fait apparaître un crédit, pour les seules décharges de direction d'école privée. Il lui demande, en conséquence, dans quels délais il envisage de mettre fin aux dernières discriminations touchant les maîtres contractuels ou agréés chargés d'une direction d'école privée.

Réponse - Éducation

Diffusée le 19 janvier 1994

Réponse. - Un décret du 31 décembre 1992 a prévu la mise en place progressive, sur quatre ans, à compter du 1er février 1993, de décharges de service en faveur des directeurs d'école privée sous contrat. Pour l'application de cette mesure, il doit être tenu compte du seuil ouvrant droit à décharge dans les établissements publics.

Actuellement, le seuil à partir duquel les directeurs d'école privée sont déchargés est de huit classes. Il est de six classes dans l'enseignement public. Au plus tard au terme du plan, la parité sera atteinte. Le coût budgétaire est de 204 millions de francs. La question des éventuelles bonifications indiciaires dont pourraient bénéficier les directeurs d'école privée, comme leurs collègues de l'enseignement public, pourra être examinée dans le cadre de la préparation du projet de loi de finances pour 1995.

Questions similaires

Déposée le 15 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 93% Similarité de la réponse: 79%
Déposée le 3 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 92% Similarité de la réponse: 98%
Déposée le 1 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 94% Similarité de la réponse: 98%
Déposée le 1 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 90% Similarité de la réponse: 98%
Déposée le 17 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 91% Similarité de la réponse: 98%
Déposée le 8 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 98%