Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Suppression de l'abattement de 15 % appliqué aux allocations des CCPAS

Question écrite de - Affaires étrangères

Question de ,

Diffusée le 19 mars 2004

Mme Monique Cerisier-ben Guiga appelle l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur l'aggravation des conditions de vie des allocataires des comités consulaires pour la protection et l'action sociale (CCPAS) dont l'allocation est soumise à une retenue de 15 % au motif qu'ils n'ont pas de loyer à verser.

Cette diminution de l'allocation correspond au montant de charges fixes, telles que la cotisation à la caisse des Français de l'étranger (CFE), auxquelles ces personnes ne pourront plus faire face. Tenir compte du coût du loyer dans le cadre du calcul de l'allocation serait acceptable si c'était une mesure positive d'augmentation forfaitaire de l'allocation de base actuelle pour les allocataires âgés et handicapés locataires tenant compte du coût de leur logement. Elle demande qu'il soit mis fin à cet abattement pour absence de charge locative.

Réponse - Affaires étrangères

Diffusée le 19 mars 2006

Les instructions relatives à l'aide sociale consulaire ont toujours demandé aux comités consulaires pour la protection et l'action sociale (CCPAS) de tenir compte, dans le calcul des allocations, des conditions de logement et des avantages en nature dont les demandeurs bénéficient. Ces instructions étaient mises en oeuvre depuis plusieurs années par certains CCPAS, en particulier en Amérique du Sud (Argentine, Brésil), alors qu'une majorité d'autres s'en étaient affranchis.

Ces instructions ont donc été rappelées en octobre 2002 dans le cadre de la préparation de la campagne d'aide sociale 2003, afin que la situation de chaque allocataire soit traitée selon les mêmes critères, quel que soit son lieu de résidence, dans un esprit d'équité. Le montant du plafond des allocations de base est évalué par le ministère des affaires étrangères au regard des informations transmises par les CCPAS relatives aux dépenses mensuelles moyennes qu'une personne âgée supporte au titre du logement, de l'alimentation, de la santé et de l'habillement.

Il apparaît raisonnable de distinguer, parmi les demandeurs d'allocation, ceux qui ont des charges de loyer et ceux qui n'en ont pas. Cette prise en compte du logement s'effectue sur la base des propositions d'abattement présentées par les CCPAS, ou, à défaut, suivant un barème décidé par le ministère des affaires étrangères, après examen des dossiers transmis par chaque poste.

Ce barème oscille cette année entre 10 % et 20 % suivant la situation de chaque CCPAS, pourcentage qui est toujours inférieur à la part représentée par le logement dans le calcul du taux de base des allocations proposé par les postes concernés.

Questions similaires

Déposée le 19 mars 2007 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 90%
Déposée le 19 mars 2005 à 23h00
Similarité de la question: 50% Similarité de la réponse: 86%
Déposée le 19 mars 2004 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 80%
Déposée le 19 mars 2001 à 23h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 19 septembre 2010 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 19 juin 2010 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 47%