Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Suppression des notes éliminatoires aux examens de CAP et BEP

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 19 janvier 2004

M. Philippe Darniche attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur le projet visant à supprimer progressivement les notes éliminatoires aux examens de certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et de brevet d'études professionnelles (BEP) comme cela s'est fait pour les examens de brevets professionnels, les baccalauréats professionnels et les brevets de technicien supérieur (BTS).

Il en résulte que les jeunes pourraient parfaitement être diplômés dans un métier de l'artisanat tout en n'ayant pas fait la preuve de leur capacité à l'exercer correctement. Il importe pourtant de garantir la qualité et la valeur professionnelle de ces diplômes afin de maintenir la cohérence et la performance des filières des chambres de métiers.

A l'heure où les artisans recherchent une main-d' oeuvre qualifiée, il serait aberrant d'abaisser le niveau de qualification des jeunes par le biais de la suppression des notes éliminatoires. En conséquence, il lui demande si ce projet du ministère de l'éducation nationale est toujours à l'ordre du jour.

Réponse - Éducation

Diffusée le 19 janvier 2005

Réponse. - L'arrêté du 20 novembre 2000 relatif à la notation aux examens du certificat d'aptitude professionnelle et du brevet d'études professionnelles, paru au Journal officiel du 29 novembre 2000, vise à harmoniser les principes de notation concernant l'ensemble des diplômes professionnels. Désormais, la notation aux épreuves obligatoires et facultatives des CAP et BEP s'effectue de zéro à vingt en points entiers ou en demi-points.

Avant cet arrêté, les notes étaient exprimées en points entiers. Pour autant, il ne modifie en rien les dispositions réglementaires actuelles sur les notes éliminatoires. Ainsi, quand une note éliminatoire est prévue dans le règlement d'examen d'un diplôme, elle continue d'exister tant que le règlement d'examen de ce diplôme n'a pas été modifié.

Toutefois, une réflexion est engagée sur la nécessité du maintien des notes éliminatoires dans certains règlements d'examen des diplômes de niveau V, seuls diplômes où subsiste encore cette règle. Le CAP, et dans une moindre mesure le BEP, restent des diplômes difficiles à acquérir. Il ne paraît pas équitable que cette difficulté soit renforcée par le maintien de notes éliminatoires dans ces seuls diplômes, qui sont généralement le premier niveau de qualification dans un métier.

S'il y a lieu, les modifications seront proposées, en suivant la procédure habituelle de consultation des instances paritaires, au fur et à mesure de la rénovation des diplôme. Par ailleurs, la réglementation spécifique aux conditions de délivrance des BEP et CAP (règle dite de la double moyenne), qui privilégie les matières constitutives du domaine professionnel qui ont un c fficient plus fort que les matières d'enseignement général, peut être considérée comme un garant suffisant du professionnalisme des titulaires d'un CAP ou d'un BEP.

Enfin, en ce qui concerne la réglementation relative à la notation aux examens du brevet professionnel, qui concerne également les examens du brevet de technicien supérieur et du baccalauréat professionnel, elle résulte d'un arrêté du 24 juillet 1997, qui a institué le principe de la notation de zéro à vingt en points entiers ou en demi-points aux unités constitutives de ces diplômes.

Cet arrêté, pas plus que celui relatif aux CAP et aux BEP, n'a modifié les dispositions spécifiques des arrêtés de spécialité des brevets professionnels, qui peuvent prévoir ou pas des notes éliminatoires.

Questions similaires

Déposée le 19 janvier 2001 à 23h00
Similarité de la question: 81% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 janvier 2001 à 23h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 janvier 2002 à 23h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 janvier 2002 à 23h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 janvier 2001 à 23h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 janvier 2005 à 23h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 87%