Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Suppression des obstacles fixes le long des routes

Question écrite de - Transports

Question de ,

Diffusée le 19 août 2007

Mme Françoise Henneron rappelle à M. le secrétaire d'État chargé des transports les termes de sa question n° 3373 posée le 14/02/2008 portant sur la suppression des obstacles fixes le long des routes.

Réponse - Transports

Diffusée le 19 septembre 2002

La suppression ou l'isolement des obstacles latéraux, le long des routes, permet de réduire fortement l'insécurité. Ces démarches sont entreprises sur le réseau routier national dans le cadre de plans pluriannuels. Les collisions contre les arbres représentent 37 % des accidents mortels contre obstacle.

Le problème de la présence d'arbres en bordure de route doit répondre, au-delà d'un objectif de sécurité routière, à des enjeux environnementaux et de préservation du patrimoine naturel. La solution qui consiste à supprimer les arbres est la plus simple à mettre en oeuvre, et la moins coûteuse, mais elle pose des problèmes de dommages au paysage et d'acceptabilité sociale.

Elle est néanmoins utilisée dans certains cas, comme lorsque les arbres sont trop près de la chaussée, situés dans un virage ou à proximité d'une intersection. Cet abattage d'arbres s'accompagne souvent, dans un souci patrimonial et paysager, de nouvelles plantations, soit sur place mais plus loin de la chaussée, soit ailleurs.

Une autre solution consiste à isoler les arbres de la chaussée par des barrières de sécurité. Cette solution est difficile à mettre en place lorsque la plantation se situe trop près de la chaussée. En tout état de cause, il convient alors d'examiner la situation au cas par cas, suivant l'intérêt patrimonial et paysager de la plantation et le danger qu'elle représente pour les automobilistes.

Questions similaires

Déposée le 19 août 2002 à 22h00
Similarité de la question: 25% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 5 juillet 1995 à 22h00
Similarité de la question: 41% Similarité de la réponse: 62%
Déposée le 24 janvier 1990 à 23h00
Similarité de la question: 39% Similarité de la réponse: 62%
Déposée le 19 janvier 2008 à 23h00
Similarité de la question: 24% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 14 mai 1986 à 22h00
Similarité de la question: 35% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 24 juin 1998 à 22h00
Similarité de la question: 22% Similarité de la réponse: 71%