Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Trajectoire de l'aide publique au développement

Question écrite de M. Hugues Saury - Europe et affaires étrangères

Question de M. Hugues Saury,

Diffusée le 8 mai 2024

M. Hugues Saury attire l'attention de M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur la trajectoire de l'aide publique au développement (APD). La loi n° 2021-1031du 4 août 2021 de programmation relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales prévoit d'augmenter les crédits alloués à l'aide publique au développement (APD) à 0,55 % du revenu national brut (RNB) en 2022 et précise que la France s'efforcera d'atteindre 0,7 % du RNB en 2025.

Or, après les récentes mesures de coupes budgétaires annoncées par le ministre de l'économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, la France semble revenir sur cette trajectoire. En effet, le décret n° 2024-124 du 21 février 2024 acte une annulation des crédits de paiement à hauteur de 742 millions d'euros pour cette seule année.

Plus récemment, les données préliminaires des montants alloués par les pays donateurs à l'APD en 2023, publiées par l'organisation de coopération et de développement économique (OCDE), font état d'une contribution française en baisse à hauteur de 0,5 % de son RNB, contre 0,56 % en 2022. Elle perd ainsi une place au classement des pays donateurs pour se ranger à la 5e place, loin derrière l'Allemagne ou le Royaume-Uni.

Ce recul marqué est en contradiction avec les besoins humanitaires croissants à l'échelle internationale et les engagements présidentiels. Moins de financement signifie moins de soutien aux centres de santé, moins d'accès aux médicaments, aux vaccins et moins d'aides en faveur des pays les plus démunis et des populations les plus vulnérables comme les enfants.

En outre, l'aide publique au développement, par la réduction de la pauvreté et le développement économique des pays de départ, contribue à réduire l'immigration à la source. En traitant les causes sous-jacentes de cette immigration comme le manque d'infrastructures, d'accès à la santé, à l'éducation, l'insuffisance d'emplois locaux ou bien encore la prévention des conflits armées et des crises humanitaires, l'APD joue un rôle majeur au service de la politique migratoire française.

Sans nier la nécessité de réduire les dépenses publiques, il est contre-productif que ces ajustements se fassent au détriment de la solidarité internationale et de la politique migratoire de la France. Par conséquent, il lui demande comment le Gouvernement entend réaffirmer ses engagements et quelles mesures concrètes sont envisagées pour remédier à cette baisse.

Réponse de Europe et affaires étrangères

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 25 novembre 2015 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 28 janvier 2019 à 23h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 10 décembre 2014 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 3 juin 2015 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 3 juin 2015 à 22h00
Similarité de la question: 54% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 11 décembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 100%