Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

TVA applicable aux travaux d'aménagement d'un logement dans les combles d'un appartement réhabilité à la suite d'un incendie

Question écrite de - Économie

Question de ,

Diffusée le 19 mai 2007

M. Thierry Repentin appelle l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur le taux de TVA applicable aux travaux d'aménagement d'un logement dans les combles d'un appartement ayant été réhabilité à la suite d'un incendie. Il s'avère que les travaux non couverts par l'assurance incendie sont soumis à un taux de TVA de 19,60 %, en application de l'article 5 de la loi de finances pour 2000, qui assujettit au taux réduit de la TVA les travaux d'amélioration, d'aménagement et d'entretien des locaux à usage d'habitation achevés depuis plus de deux ans.

En l'espèce, les locaux faisant l'objet de travaux ont été reconstruits à la suite d'un incendie et l'aménagement aurait bénéficié d'une TVA à 5,5 % si le sinistre n'était pas intervenu. En conséquence, il lui demande s'il envisage de prendre des dispositions pour qu'en l'espèce un taux de TVA réduit puisse s'appliquer dans ce cas de figure.

Réponse - Économie

Diffusée le 19 mai 2011

L'article 279-0 bis du code général des impôts soumet au taux réduit de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) les travaux d'amélioration, de transformation, d'aménagement et d'entretien portant sur des locaux d'habitation achevés depuis plus de deux ans. En revanche, les travaux de construction, de reconstruction, d'agrandissement ou de surélévation, quelles que soient les circonstances qui ont conduit à les engager, n'entrent pas dans le champ d'application du dispositif dès lors qu'ils concourent à la production d'un immeuble neuf au sens du 7° de l'article 257 du code déjà cité et relèvent par conséquent du taux normal de la TVA.

Outre qu'il serait contraire aux principes généraux de la TVA, qui veulent qu'un même taux soit appliqué à deux opérations identiques indépendamment de la qualité des intéressés, un dispositif tendant à distinguer le taux applicable à des opérations selon les motivations de leurs initiateurs ou les circonstances de leur réalisation poserait des difficultés pratiques considérables.

Les travaux de reconstruction d'un logement consécutifs à un sinistre relèvent donc du taux normal de la taxe.

Questions similaires

Déposée le 19 janvier 2004 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 74%
Déposée le 19 juin 2023 à 22h00
Similarité de la question: 55% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 5 août 2020 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 57%
Déposée le 19 mars 2004 à 23h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 59%
Déposée le 19 juin 2010 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 70%
Déposée le 27 novembre 2013 à 23h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 61%