Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Uniformisation du régime fiscal des garages

Question écrite de M. Jean Louis Masson - Économie

Question de M. Jean Louis Masson,

Diffusée le 19 juillet 2007

M. Jean Louis Masson attire l'attention de Mme la ministre de l'économie, des finances et de l'emploi sur le fait qu'à la suite des élections législatives, toutes les questions écrites qui avaient été posées sous la précédente législature et qui n'avaient pas encore obtenu de réponse ont été déclarées caduques.

Il lui pose donc à nouveau la question qui avait été adressée à son prédécesseur le 13 octobre 2005 et à laquelle celui-ci n'avait pas répondu. Plus précisément, il attire son attention sur le fait que lorsqu'une personne loue un garage, cette location peut relever de deux régimes fiscaux différents selon que le domicile est à plus ou moins d'un kilomètre dudit garage.

Il souhaiterait qu'elle lui indique si elle ne pense pas que dans un souci de simplification, il conviendrait d'uniformiser le régime fiscal et d'assujettir tous les garages à la taxe d'habitation, ce qui éviterait des pertes pour les communes.

Réponse - Économie

Diffusée le 19 juillet 2010

Il résulte des dispositions combinées des articles 1407-l-1° et 1409 du code général des impôts que sont imposables à la taxe d'habitation les garages à usage privatif dès lors qu'ils constituent une dépendance de l'habitation. Les garages situés à une adresse différente de l'habitation ne sont donc imposables que s'ils se trouvent à moins d'un kilomètre de celle-ci.

Le Gouvernement n'envisage pas d'élargir le champ d'application de la taxe d'habitation aux locaux évoqués. Une telle mesure conduirait en effet à imposer des locaux occupés par des personnes physiques et non affectés à l'habitation. Elle remettrait en cause les principes d'imposition à la taxe d'habitation, ce qui serait disproportionné au regard de l'enjeu financier.

Questions similaires

Déposée le 19 juillet 2011 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 54%
Déposée le 19 novembre 2005 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 44%
Déposée le 8 avril 1998 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 18 décembre 1996 à 23h00
Similarité de la question: 51% Similarité de la réponse: 51%
Déposée le 9 février 1994 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 62%
Déposée le 1 novembre 2000 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 51%