Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Utilisation du sel d'aluminium dans les vaccins

Question écrite de M. Pierre Camani - Affaires sociales et santé

Question de M. Pierre Camani,

Diffusée le 24 juillet 2013

M. Pierre Camani attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l'utilisation de l'aluminium dans les vaccins.

En effet, cet adjuvant pourrait être porteur de risques pour la santé. Aussi, en décembre 2012, le Gouvernement s'est engagé à financer la recherche en faveur d'un vaccin sans sel d'aluminium à destination des enfants soumis à l'obligation vaccinale. Mais, à l'heure actuelle, le comité chargé de définir les axes de la recherche à mettre en œuvre n'est pas encore constitué et aucun vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (D. T. Polio) sans aluminium n'est proposé aux familles souhaitant faire vacciner leurs enfants.

Aussi, M. Pierre Camani demande si des mesures particulières sont à l'étude afin d'élaborer un nouveau vaccin sans sel d'aluminium pour répondre à la demande des familles.

Réponse - Affaires sociales et santé

Diffusée le 25 septembre 2013

De nombreux vaccins comportent dans leur composition des substances dénommées adjuvants dont l'ajout permet d'augmenter de façon spécifique la réponse immunitaire pour une même dose d'antigène vaccinal. Les principaux adjuvants utilisés sont des sels d'aluminium. Le phosphate de calcium a été fréquemment utilisé dans les années 1970-1980 comme adjuvant.

Toutefois, sur la base de nombreuses observations et essais réalisés lors du développement des vaccins, ce sont les sels d'aluminium qui sont apparus les meilleurs candidats pour leur pouvoir adjuvant et leur meilleure tolérance. Les vaccins adjuvantés par un sel d'aluminium sont utilisés avec un recul d'utilisation de plus de quarante ans dans l'ensemble du monde, constituant ainsi une large population de référence.

Concernant la possibilité de disposer d'un vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sans adjuvant aluminique, il n'en existe actuellement plus ni sur notre territoire ni sur celui des autres pays européens. Depuis plusieurs années les professeurs Gherardi et Authier (CHU Henri-Mondor) évoquent l'association entre la présence d'un granulome d'aluminium intra-musculaire et un syndrome clinique polymorphe décrit sous la dénomination de myofasciite à macrophages (MFM).

L'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) suit ce sujet avec attention depuis plus de dix ans et estime que l'ensemble des travaux et données disponibles au niveau national, européen et international, notamment bibliographiques et de pharmacovigilance, ne permettent pas d'établir un lien de causalité entre la présence d'une lésion histologique au point d'injection et la survenue d'un syndrome clinique associant asthénie, douleurs musculaires et arthralgies.

L'Académie de médecine a rendu public en juin 2012 un rapport sur les adjuvants vaccinaux soulignant l'absence de preuve de leur nocivité. L'OMS a également confirmé cette position sur le sujet. À la demande de la ministre des affaires sociales et de la santé de poursuivre la recherche, il a été acté l'attribution par l'ANSM d'une dotation spécifique pour une étude sur le sujet des conséquences de l'aluminium dans les vaccins et la constitution d'un comité scientifique indépendant.

Ce comité de pilotage, constitué sous l'égide d'un représentant du directeur général de l'INSERM en accord avec le professeur Gherardi, qui en est le vice-président, est composé de dix personnalités scientifiques et d'un représentant de l'ANSM. Il se réunit régulièrement depuis le 27 mai 2013 pour concevoir l'étude puis la suivre et en analyser les résultats.

Questions similaires

Déposée le 5 juin 2013 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 19 juin 2013 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 84%
Déposée le 19 juin 2013 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 84%
Déposée le 17 juillet 2013 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 84%
Déposée le 11 décembre 2013 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 82%
Déposée le 20 novembre 2013 à 23h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 82%