Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Validation pour la retraite des périodes de chômage des maîtres de l'enseignement privé

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 24 novembre 1993

M. Louis Souvet attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la situation des maîtres de l'enseignement privé sous contrat d'association dont les périodes de chômage indemnisées par le régime des agents non titulaires de l'Etat ne peuvent être validées par les régimes de retraite complémentaires ARRCO et AGIRC auxquels ils sont affiliés.

Ces maîtres sont ainsi les seuls salariés dont les périodes de chômage ne sont pas validées. Les promesses faites en 1989 n'ont toujours pas reçu un début d'application. Il demande si des conventions seront signées avec l'AGIRC et l'ARRCO afin de mettre fin à ces discriminations.

Réponse - Éducation

Diffusée le 19 janvier 1994

Réponse. - Les maîtres contractuels des établissements d'enseignement privés sous contrat d'association sont, lorsqu'ils se trouvent involontairement privés d'emploi, indemnisés directement par l'Etat, comme l'ensemble de ses agents non-titulaires. Ne relevant pas du régime géré par l'UNEDIC, ils ne bénéficient pas de la validation de leurs périodes de chômage indemnisé pour leurs retraites complémentaires.

Une négociation a été engagée en 1990, dans un cadre interministériel, avec les organismes représentant les caisses de retraite complémentaire (AGIRC, ARRCO), afin de résoudre ce problème. Cette négociation n'a pour l'instant pas pu aboutir en raison de la demande de l'ARRCO de régularisation des cotisations de l'Etat-employeur depuis 1967 et de la difficulté d'envisager de nouveaux avantages non contributifs dans le contexte très difficile du financement des régimes de retraite.

Questions similaires

Déposée le 27 octobre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 8 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 86% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 3 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 15 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 51% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 8 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 82% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 8 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 99%