Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Vote par procuration des retraités

Question écrite de - Intérieur

Question de ,

Diffusée le 16 septembre 1992

M. Michel Doublet attire l'attention du M. le ministre de l'intérieur et de la sécurité publique sur les préoccupations des personnes retraitées eu égard aux restrictions apportées au vote par procuration, selon l'article L. 71-23. Cet article prévoit que les citoyens qui ont quitté leur résidence pour prendre leurs congés de vacances peuvent excercer le droit de vote par procuration, droit auquel ne peuvent prétendre les retraités.

Or, le plus souvent, ils quittent leur domicile en dehors de la période estivale. En conséquence, il lui demande de prendre les mesures qui s'imposent pour que les retraités puissent accomplir leurs devoirs civiques.

Réponse - Intérieur

Diffusée le 28 octobre 1992

Réponse. - La possibilité de voter par procuration est prévue par l'article L. 71 du code électoral, mais ce même article énumère limitativement les catégories de citoyens qui peuvent y avoir recours. Aucune de ces dispositions n'autorise à voter par procuration les retraités qui ont quitté leur domicile habituel pour le seul motif qu'ils seraient en villégiature, comme le précise l'instruction relative aux modalités d'exercice du droit de vote par procuration diffusée dans les préfectures et les mairies, et comme l'a confirmé la jurisprudence du Conseil d'Etat (C.E., 29 décembre 1989, élections municipales de Vigneulles-les-Hattonchatel).

Il n'est donc pas possible que des instructions administratives assouplissent les conditions d'exercice du vote par procuration qui sont définies par la loi. Quant au fond, les ministres de l'intérieur successifs ont eu à maintes reprises l'occasion d'exposer les raisons de principe qui font obstacle à ce que les retraités soientautorisés à voter par procuration pour le seul motif qu'ils seraient absents de leur commune d'inscription le jour du scrutin pour cause de villégiature.

Le principe constitutionnel d'égalité se trouverait violé si ce droit leur était accordé, alors qu'il serait refusé aux chômeurs ou aux inactifs, lesquels sont objectivement dans une situation exactement identique. Et, dès lors que le droit de voter par procuration serait reconnu à ceux qui n'ont pas - ou qui n'ont plus - d'activité professionnelle, on ne voit pas pourquoi il serait dénié aux autres citoyens.

Ainsi le vote par procuration se trouverait banalisé et deviendrait une procédure ordinaire d'expression du suffrage, au mépris d'un autre principe, fondamental en démocratie, selon lequel le vote est personnel et secret.

Questions similaires

Déposée le 16 septembre 1992 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 26 août 1992 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 97%
Déposée le 2 septembre 1992 à 22h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 97%
Déposée le 5 août 1992 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 87%
Déposée le 23 septembre 1992 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 8 juillet 1992 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 93%